Le blog de glace – Grand Nord Grand Large

Plus de 30 ans d'aventures polaires

27Juil. 2016

L’expo Charcot en Islande

ISL_1

L’été bat son plein. Les départs en Islande se succèdent et les voyageurs sont nombreux à atterrir à l’aéroport international de Keflavik. Avant d’amorcer une balade islandaise, à seulement 6 minutes en voiture de l’aéroport, une escale s’impose et non, ce n’est pas le Blue Lagoon. Depuis février 2007, a été inauguré à Sandgerdi, au Centre Universitaire de Sudunes, une exposition permanente baptisée : L’attraction des Pôles, consacrée à la vie et à l’œuvre du Dr Jean-Baptiste Charcot, explorateur polaire et chef de missions scientifiques.
L’exposition retrace le quotidien à bord du « Français » et du « Pourquoi-Pas ? » ainsi que les campagnes d’exploration en Antarctique (1904 & 1909), aux îles Féroé et au Groenland.

L'expo Charcot en IslandeGrace à des dons du fonds Charcot, des objets retrouvés du naufrage en 1936, à Borgarnes ou et des pièces réalisées à l’identique, l’exposition fait revivre la vie des marins embarqués. On découvre les cabines de l’Etat-major avec leur lecture, leurs objets personnels, les photos de famille et autres objets fétiches tout comme le matériel de travail. Le fameux phonographie est présent. Charcot le faisait écouter aux manchots avec la mélodie « Ouvre tes yeux bleus, ma mignonne » avant que certaines bestioles s’enhardissent à plonger la tête dans le cornet. Les instruments de mesure, d’observations sont à l’honneur avec les lunettes, le théodolite et les instruments de navigation. Tout est représenté avec une scénographie de qualité.

Une grande table centrale, protège sous verre, les cartes et documents papiers des expéditions, avec des croquis, carnets du Cdt Charcot ou des extraits de journaux de bord. Le « Pourquoi-Pas ? » avait été équipé spécialement pour la recherche océanographique, avec trois laboratoires et une bibliothèque. Certains ouvrages sont présents, tout comme les fioles, échantillons, prélèvements et les notes. Les bilans scientifiques de ces missions sont de nos jours encore considérés comme remarquables. Des deux voyages antarctiques, Charcot rapporte une importante quantité de cartes : près de 1000 kilomètres de terres nouvelles ont été parcourues lors du premier voyage et 3600 kilomètres au second.

Jean-Baptiste Charcot oriente ensuite ses navigations vers le milieu arctique. Différentes missions sont menées sur la côte orientale du Groenland et en Islande. Le « Pourquoi-Pas ? » surpris par une tempête d’équinoxe, dérive jusqu’à Borgarfjörður où il finit par s’échouer sur des rochers à fleur d’eau
au large de Reykjanes. Quarante hommes périssent, dont le Cdt Jean-Baptiste Charcot. On ne retrouve que 23 corps et il n’y eu qu’un seul rescapé, Le Gonidec, quartier-maître timonier,

Les Islandais se devaient de rendre un bel hommage à l’explorateur. C’est chose faite. Et chaque année, le 16 septembre, l’alliance française à Reykjavík, l’Ambassade de France et les sympathisants du Cdt Charcot rendre un hommage à l’explorateur polaire.

L'expo Charcot en Islande
Pour vous rendre sur place :
Adresse :
Garðvegur 1, Strandgata 1, 245 Sandgerði, Islande
Téléphone :+354 423 7551
Horaires d’ouverture :
– En semaine, de 9h00 à 17h00.
– Le week-end, de 13h00 à 17h00.
Entrée 400 ISK.

A lire : Jean-Baptiste Charcot, la Mer du Groenland, GNGL Productions, 1999.

Pour retourner sur les traces du Cdt Charcot sur notre croisière Aux confins de l’Antarctique
L'expo Charcot en Islande

15Juil. 2016

Cap au sud de l’Islande !

© Victor Labarre - geyser - Sud de l'Islande

La saga du récit de Victor en Islande se termine avec ce 3e article consacré au sud de l’Islande. 

« Après avoir découvert le nord et l’est de l’Islande, il est temps de changer une nouvelle fois d’ambiance en arpentant le sud du pays. Dans cette région, vous pouvez embrasser d’un coup d’œil tout ce que peux-vous proposer l’Islande en termes de paysages.

Sortez de votre voiture, levez les yeux et observez. Par beau temps, sous le ciel bleu, votre regard commence par se poser sur la calotte polaire du Vatnajökull. Suivez en les contours pour arriver aux premiers sommets Islandais, qui, selon votre position, proposent une palette de couleurs considérable. Des montagnes rhyolitiques aux couleurs qui tirent vers l’orange, aux volcans de lave noire, à ceux dont la mousse verte en recouvre la surface, une explosion de couleurs se présente à votre regard.
Lire la suite…

13Juil. 2016

Les îles anglo-normandes à bord du voilier Dame des tropiques

4801331_origLorsqu’on évoque les « îles anglo-normandes » on a tendance à ne citer que les 2 grands classiques, les îles de « Jersey & Guernesey », la retraite de Victor Hugo ou l’emblématique port de St Hélier et ses pubs. C’est oublier les magnifiques îles de Sercq, l’île déserte d’Herm ou encore la magnifique Chausey, les perles de l’archipel.

  Lire la suite…

06Juil. 2016

Sur la route de l’Est, sur les traces d’une aventure française

63 - rennes fjords de l'est

Pour le 2e volet du récit de Victor en Islande, notre passionné des Terres Polaires continue à partager ses coups de coeur, cette fois-ci dans l’Est de l’île dite de glace et de feu !

Direction l’Est

« En quittant les paysages colorés et surréalistes du nord de l’Islande, prenez la route pour l’Est. Ici,
la route n’est pas seulement un moyen de rejoindre une autre région : c’est une véritable invitation au voyage. Sur des kilomètres, les paysages défilent mais ne se ressemblent pas. Vous vous éloignez peu à peu des champs de lave, où la route semble simplement posée sur ces paysages impressionnants. Vous vous rapprochez des fjords de l’est, où les montagnes et les champs verdoyants reprennent peu à peu leurs droits. Il n’est pas facile de se concentrer sur la route à cet endroit, où les cascades toujours plus impressionnantes dévalent les montagnes et attirent votre attention. Faites une pause dans une petite ferme située en bordure de route, qui vous proposera boissons fraîches ou chaudes ainsi que d’excellents petits gâteaux, et profitez du paysage.

Lire la suite…

04Juil. 2016

Les baleines franches australes sont de retour en péninsule Valdès

Ca y est les baleines franches australes viennent d’arriver en péninsule Valdès. La nouvelle circule sur les sites, blogs et autres réseaux sociaux. En effet, chaque année, les baleines sont attendues par la population locale mais aussi par les milliers de touristes qui viennent observer la reproduction et la naissance des jeunes baleineaux du Golfo Nuevo, au cœur de la péninsule Valdès (province de Chubut – Argentine).

baleines franches australes
Lire la suite…

29Juin. 2016

Le nord de l’ Islande, découverte d’une île aux multiples trésors

Victor, conseiller voyage, est parti, sac sur le dos, à la découverte de l’ Islande. Il nous raconte en 3 volets (le nord, l’est et le sud) et avec passion son voyage et nous fait le récit de ce pays. Entre les croyances traditionnelles, les paysages à couper le souffle et une langue bien étrange, la magie opère ! Prêts pour un premier aperçu ? C’est parti pour le 1e épisode de son récit dédié au nord de l’Islande!

région de Myvatn - Islande
Lire la suite…

27Juin. 2016

L’Antarctique de l’intérieur

kristof_chemineauPour vivre ce voyage de l’intérieur, découvrez le témoignage de Kristof, membre de cette expédition Aux Confins de l’Antarctique l’an dernier ! Kristof est un amoureux des voyages, mais ce sont le froid,  les baleines, les ours, les manchots et les pôles qui l’ont conquis. Déjà en 2009, pour le 100e anniversaire de l’hivernage du Pourquoi Pas? du commandant Charcot, il avait abordé la péninsule pour pousser la découverte jusqu’en baie Marguerite.

 

L’Antarctique : loin de tout, hors du temps

L'Antarctique

« Ce qui m’a le plus marqué, c’est tout d’abord le fait de me sentir loin, très très loin. En effet, l’Antarctique est à environ 4 jours de Paris. Au programme : 20 heures d’avion dont 2 escales, une découverte d’Ushuaia, puis deux jours et demi de mer en passant par le fameux détroit de Drake, au large du Cap Horn.

Lire la suite…

27Juin. 2016

Whistler, le parc olympique canadien vous ouvre ses bras !

En juillet, embarquez pour l’ouest canadien, et profitez-en pour aller à la découverte du parc olympique de Whistler : amusement et dépaysement assurés ! En famille ou entre amis, ce village vous enchantera.

Whistler en été, c’est plutôt animé !

Whistler - JO

Sur la côte Ouest du Canada, à 2h au nord de Vancouver, se trouve la ville de Whistler : un endroit à couper le souffle, et une région riche de son passé historique et culturel. Affectionné par les visiteurs du monde entier par son panorama pittoresque, la construction de certaines structures olympiques pour les JO d’hiver de 2010 a renforcé sa notoriété. Une destination très prisée au Canada, qui vaut le détour !

Lire la suite…

24Juin. 2016

Un marathon en Antarctique pendant vos vacances d’hiver ?

Un marathon sur la banquise, oserez-vous ?

Antarctique - marathon

Sportifs aventuriers, vous qui aimez courir, qui rêvez de dépasser vos limites, mais pour qui un simple marathon est trop banal : pourquoi ne pas courir sur le continent polaire de l’Antarctique ? A côté d’un Marathon des Sables dans le désert, ou d’une Diagonale du Fou, gambader sur 42km sur la banquise ne vous semblera pas une idée si folle !

Lire la suite…

17Juin. 2016

Nouvelle saison de kayak au Spitzberg, ça y est, c’est parti !

kayak au Spitzberg

Nos guides Grand Nord Grand Large, David, Yann et Jon sont à Longyearbyen et ont commencé le montage de notre camp de base pour la nouvelle saison d’été 2016 au Spitzberg. Tout est prêt pour vous accueillir : le camp est monté, les kayaks (dont 17 bateaux neufs) sont équipés. En somme, ils n’attendent plus que vous !

Lire la suite…