63 - rennes fjords de l'est

Pour le 2e volet du récit de Victor en Islande, notre passionné des Terres Polaires continue à partager ses coups de coeur, cette fois-ci dans l’Est de l’île dite de glace et de feu !

Direction l’Est

« En quittant les paysages colorés et surréalistes du nord de l’Islande, prenez la route pour l’Est. Ici,
la route n’est pas seulement un moyen de rejoindre une autre région : c’est une véritable invitation au voyage. Sur des kilomètres, les paysages défilent mais ne se ressemblent pas. Vous vous éloignez peu à peu des champs de lave, où la route semble simplement posée sur ces paysages impressionnants. Vous vous rapprochez des fjords de l’est, où les montagnes et les champs verdoyants reprennent peu à peu leurs droits. Il n’est pas facile de se concentrer sur la route à cet endroit, où les cascades toujours plus impressionnantes dévalent les montagnes et attirent votre attention. Faites une pause dans une petite ferme située en bordure de route, qui vous proposera boissons fraîches ou chaudes ainsi que d’excellents petits gâteaux, et profitez du paysage.

57 -route n°1 fjords de l'est - aventure française

Une aventure française en Islande

Quand vous passez à l’Est, une étape incontournable est le village de Fáskrúðsfjörður, et son musée sur la pêche. Avant le développement du tourisme, la pêche était un secteur très important en Islande. Attirés par des côtes poissonneuses mais impitoyables, des milliers de pêcheurs français sont venus tenter leur chance, en venant tout droit de Paimpol sur de belles goélettes. Cela a créé de belles histoires entre Islandais et Français dans les échanges commerciaux et lors des bals de village. Malgré tout, cette histoire fut aussi et principalement tragique : les conditions de vie sur les navires, les conditions de pêche et les tempêtes ont entraîné la mort de nombreux marins. Tout cette partie historique est très bien racontée de manière ludique dans l’ancien hôpital de pécheurs du village, reconverti aujourd’hui en musée. Vous remarquez d’ailleurs que dans ce village, le nom des rues est écrit à la fois en Islandais et en Français ! Après cette pause culturelle, continuez votre route pour le sud en profitant du contraste des paysages, entre mer et montagnes. Soyez bien attentif, il n’est pas rare de voir des rennes sauvages au bord de la route, pour compléter la carte postale !

58 - champs de lupins fjords de l'est

Partagez cet article...