L'Empereur de Luc Jacquet

Douze ans après le succès de « La marche de l’Empereur », nos fascinants manchots empereurs sont de retour sur grand écran le 15 février. Réalisé par Luc Jacquet, le film nous emmène sur les traces d’un jeune manchot à travers l’Antarctique et sonde ce sujet mystérieux qu’est l’instinct de survie.

Luc Jacquet, réalisateur émerveillé

 

Chez Grand Nord Grand Large, nous avons plusieurs point communs avec Luc Jacquet. La fascination pour l’Antarctique, d’abord, qui a inspiré nombre de nos voyages polaires, tel « A la recherche des manchots empereurs« . Le cinéma également, puisque nous avons toujours eu à cœur de faire découvrir la diversité de notre belle planète à travers récits et images d’exception. Ce n’était donc qu’une question de temps avant que nos chemins ne se croisent ! L’an dernier, nous avons ainsi organisé pour nos clients la projection de l’un de ses films, « La Glace et le Ciel ». En 2017, nous l’avons choisi pour être le président du jury de notre festival Objectif Aventure, dédié au cinéma d’aventure. Aujourd’hui, nous vous présentons son nouvel opus, « L’Empereur », en  salles le 15 février prochain.

L'Empereur de Luc Jacquet

© LAURENT BALLESTA

 

Douze ans après « La Marche de l’Empereur »

 

Après le succès de « La Marche de l’Empereur » qui avait ému des millions de spectateurs, Luc Jacquet revient interroger la fascinante notion d’instinct de survie chez le manchot. Quel étrange signal appelle en effet tous les empereurs à quitter l’océan au mois de mars ? Quelle force guide cette synchronisation ? Qui pousse le mâle à abandonner son poussin pour survivre? Pour le réalisateur, cette magie inexpliquée de la vie des empereurs donne lieu à un spectacle étonnant. Une révélation qui l’a conduit à filmer « cet instinct qui permet à l’empereur de réaliser le prodige d’être vivant là où plus personne d’autre ne vit. »

L'Empereur de Luc Jacquet

© GUILLAUME CHAMERAT

 

Un concentré d’innovations

 

Avec « L’Empereur », Luc Jacquet signe non seulement un conte poético-écologique mais aussi une prouesse technique remarquable. Pour la première fois, une équipe artistique a pu capter pendant 45 jours, avec du matériel de pointe et des techniques perfectionnées, l’extraordinaire biodiversité terrestre et sous-marine de cet écosystème. Les technologies ayant évolué depuis « La Marche de l’Empereur », le réalisateur a pu ramener des images d’une qualité sublime, s’essayer à la vidéo 360° et capter un son plus immersif. Mais la réelle prouesse vient de l’équipe de plongeurs qui a réalisé une première mondiale en plongeant jusqu’à 70 mètres dans l’océan à -1,8°C. Grâce aux images récoltées, on peut observer l’empereur sous l’eau, dans son élément. Jamais personne n’avait plongé aussi profondément et aussi longtemps dans l’océan polaire austral.

L'Empereur de Luc Jacquet

 

L’esthétique de l’Antarctique

 

L’Antarctique a suscité tous les fantasmes. Inconnue jusqu’au XIXe siècle, la terra incognita est longtemps restée inexplorée. Depuis les années 1950, les scientifiques progressent sur ce territoire et découvrent petit à petit les secrets qu’il abrite. Les images du film ont été réalisées dans l’un des plus beaux endroits de la planète : l’archipel de Pointe Géologie, l’un des rares lieux en Antarctique où les oiseaux trouvent des rochers immergés pour venir nicher. Au moment du printemps, les trois quart des espèces se retrouvent ici pour la saison de reproduction et cohabitent durant quatre mois. Cet endroit qui s’était endormi dans l’hiver se réveille tout à coup.

En quelques semaines les lieux se mettent à foisonner de vie. Les pétrels des neiges, les phoques de Weddell, les manchots Adélie, les labbes de McCormick s’y rassemblent. A travers cette expédition, c’est la magie du printemps austral qui apparaît : le soleil ne se couche jamais vraiment et les lumières sont magnifiques. L’Antarctique, continent blanc et terre de paix et de science qui n’appartient à personne, n’a pas fini de nous éblouir.

L'Empereur de Luc Jacquet

© LUC JACQUET

 

« L’Empereur » de Luc Jacquet

Sortie le 15 février 2017