Lorsque l’on évoque la Finlande, des images de paysages enneigés, d’aurores boréales et de froid polaire viennent généralement à l’esprit. Mais saviez-vous que ce pays, avec ses immensités sauvages, est également un paradis pour l’observation des animaux ? A seulement quelques heures de Paris, Grand Nord Grand Large vous emmène découvrir l’exceptionnelle faune finlandaise.

Elan dans la forêt finlandaise

Que ce soit en Carélie, une région finlandaise de l’est située près de la frontière russe, ou plus haut en Laponie, la vie sauvage en Finlande est très active. C’est en été que l’on observe le plus d’espèces, des prédateurs qui sortent de leur période d’hibernation aux oiseaux qui remontent vers le nord. En présence du soleil de minuit, les animaux sont actifs à des périodes où la visibilité est très bonne. Pour les photographes, la lumière est idéale !

 

Où observer les animaux en Finlande ?

 

C’est depuis des affûts que vous pouvez observer les prédateurs. Et ils sont nombreux, sur ces territoires ! Ours bruns, loups, gloutons, lynx ou encore martres se partagent des kilomètres entiers de forêts, de rivières et de lacs, où la présence humaine est quasi nulle. Les affûts sont des cabanes en bois (ou plus original encore, une vieille caravane) présentes depuis des années, et dont la faune est habituée à la présence. Si certains animaux ont une mauvaise vue, leur odorat est en revanche excellent. Ne vous étonnez donc pas si vous voyez une cheminée étroite, haute de plusieurs mètres, sortir de votre affût : il s’agit d’une trappe d’aération qui évacuera l’odeur humaine dans des couches d’air moins accessibles aux animaux. Une fois dans l’affût, il s’agit de s’installer confortablement, près d’une fente d’observation, ou d’une petite fenêtre. Des lits de camps permettent de se reposer pendant qu’un voisin fait le gué. Pour les commodités, pas besoin de tenter une pause pipi en face d’un ours… Il y a des toilettes sèches dans les affûts prévus pour les longues attentes.

 

Ours en Finlande

 

Émerveillement en pleine nature

 

Commence ensuite un jeu d’attente au cours duquel vous devez rester maître de votre patience. Aucun nourrissage n’est effectué proche des affûts que nous utilisons. Par nature, ils sont situés près d’un lieu de passage découvert utilisé par de nombreux animaux. Il arrive parfois que votre guide appâte les animaux, généralement de manière olfactive (en imbibant un peu de mousse avec du sang animal par exemple), ou en laissant traîner un vieux bout d’os bien odorant. C’est alors que les feuillages bruissent, que les oiseaux s’envolent, et qu’un animal apparaît dans la clairière. Élan, renne, ours brun, glouton, loup, ou tout simplement une chouette lapone qui survole votre abri suffisent à insuffler des moments de magie au cœur de la nature.

 

 

Pour rejoindre et repartir de votre affût, il faut emprunter des petits sentiers à peine tracés au milieu de la forêt. Vous y partez généralement en milieu d’après-midi afin que la nature ait le temps de faire disparaître toute trace olfactive de votre passage, et en repartez au petit matin. Sur le chemin, n’hésitez pas à lever la tête ! Avec un peu de chance, vous pourrez observer un Polatouche de Sibérie… qui n’est rien d’autre qu’un écureuil volant qui se déplace de tronc en tronc en planant sur des distances de plus de 10 mètres ! Il existe également une quantité d’oiseaux non négligeable en été, qu’ils soient de passage ou résidents permanents dans les forêts de Finlande. En revanche, il est plutôt rare d’observer des prédateurs en marchant. Leur ouïe fine et leur odorat très développé leur permet de nous éviter aisément. Nous n’essayons pas de les observer pendant le trajet à pied, la réaction d’un ours surpris est imprévisible !

 

Les ours, stars des observations

 

Cette année, les ours s’observent depuis la fin du mois de mai, très régulièrement. Dans la nuit, alors qu’ils sortent sur une couche de neige fraîche de plus de 40 cm, le contraste entre ces animaux puissants, noirs dans la neige blanche, est saisissant et poétique. Régulièrement, nous observons Sulo, un mâle espiègle aux allures de macho (remarquez d’ailleurs qu’il tire la langue à notre guide féminine). Sulo cherche une femelle depuis la mi-mai, et cessera ses efforts vers la mi-juillet… Ce n’est que l’année prochaine que nous verrons si des oursons lui ressemblent. Les loups sont également bien présents, mais il est plus difficile de les apercevoir car ils sont plus discrets et silencieux. Quant aux gloutons et aux lynx, nous jouons à un éternel cache-cache depuis des années, dont ils sortent généralement vainqueurs. Nous les entendons, voyons les traces fraîches, parfois même des ombres furtives. Deux à trois fois durant l’été, nous avons la chance de faire de belles observations de ces deux espèces.

 

Faune de Finlande

 

Sur nos séjours d’observation animalière en Finlande, vous êtes accompagnés par notre guide naturaliste et photographe qui vit à l’année sur place. Le temps passé en affûts est également un moment propice pour apprendre (en chuchotant) sur la vie des animaux, leurs habitudes et leurs caractéristiques. Si vous avez des questions sur les espèces que l’on peut observer, n’hésitez pas à vous adresser à l’un de nos conseillers ou à nous laisser un commentaire !

 

Voir notre voyage d’observation en Finlande