Le blog de glace – Grand Nord Grand Large

Plus de 30 ans d'aventures polaires

21jan. 2015

La côte est du Groenland

Iceberg - Groenland

La côte est du Groenland est une terre oubliée

La côte est du Groenland ne fut abordée pour la première fois qu’en 1884 par le capitaine Gustav Holm, il n’y a que 131 ans. Cet isolement s’explique par la présence de glaces dérivantes, le Polar stream, venant de l’océan Glacial arctique, barrant tout le rivage et interdisant l’accès aux navires de l’époque.
© David Trood / by greenland.com - Rires enfantins de Narsaq - GroenlandLes Inuit de la côte est ne représentent que 9% de la population globale du Groenland, et les Inuit de la côte ouest appellent la côte est, « Tunu », littéralement l’autre côté. C’est dire si cette région du monde est isolée, même pour des Inuit.

La côte est du Groenland, un monde à part

Partir sur la côte est du Groenland, c’est partir sur une autre planète. Les paysages sont d’une beauté envoûtante, faite de montagnes alpines baignant dans des fjords charriant des milliers d’icebergs. La calotte polaire, en gardienne des lieux, vous observera tout au long de votre voyage. Le fjord Sermilik, avec ses 120km de long, 10km de large et 1100m de profondeur, n’a rien à envier à la célèbre baie de Disko. Il charrie des milliers d’icebergs dont certains sont de véritables colosses de glace. Lire la suite…

16jan. 2015

L’instant polaire du réalisateur Bruno Peyronnet

J-10 avant le festival Objectif Aventure et sa soirée spéciale polaire du vendredi ! Nous sommes prêts :)


Bruno PeyronnetRencontre avec Bruno Peyronnet, le réalisateur de Tysfjord, les enfants d’Anta

De la rencontre de ses deux passions pour le milieu alpin et le cinéma est née une vocation. Son amour de l’image, associé à une approche extrêmement mobile et efficace ont fondé les principes mêmes d’un nouveau métier… le réalpinisme.
Lire la suite…

16jan. 2015

Contempler un ciel boréal en Laponie : janvier, février ou mars ?

350446.web

Cet hiver 2015 est précoce en Laponie, il a commencé de façon très brusque avec les grands froids de Noël, dont les températures sont descendues jusqu’à – 33°C ! Néanmoins cela a permis d’observer un paysage féerique dès le début de la saison : congères de neige scintillante, arbres givrés croulant sous leur lourd fardeau de neige et, surtout… un ciel éclairé par des lumières magiques ! Le Nord a en effet salué nos premiers voyageurs en Laponie par la danse ensorcelante des aurores boréales, jeu irréel et indescriptible, de vert, de rouge et de violet dans le ciel d’un bleu profond.

Pour des raisons pratiques, les voyageurs choisissent souvent fin février et mars pour un voyage en Laponie. Pour les personnes partant en famille, nous recommandons de privilégier les mois de mars et avril, et bénéficier ainsi de températures plus douces et de journées longues et ensoleillées qui permettent aux enfants de s’amuser dehors plus longtemps.
En revanche, ceux qui voyagent sans enfants apprécieront également le charme de la Laponie secrète du début d’hiver, entre janvier et février. Lire la suite…

12jan. 2015

Carnet de voyage au Spitzberg

© Marie Jelle / Charles Hinkel / Spitzberg / Kayak

Charles, conseiller voyages à Bruxelles, revient d’un voyage au Spitzberg et partage avec nous son carnet de bord :

© Charles Hinkel / Spitzberg / Kayak A 1300 km du pôle Nord, on arrive au Spitzberg. Tout de suite, on se retrouve dans des températures « fraîches » ! Le voyage « Découverte en kayak à Alkhornet » que je vais effectuer se fait d’habitude en été, lorsque les températures avoisinent les 10°c à 15°c.
Lire la suite…

07jan. 2015

Norvège : rencontre avec notre guide Philippe Martin

C’est le moment de partir observer les aurores boréales en Norvège ! Philippe Martin, notre guide sur la croisière « Aurores boréales et nuits polaires » vous en dit plus sur ce voyage :

Comment avez-vous découvert la Norvège?

J’ai découvert ce fabuleux pays en 1995, à travers la lecture d’un ouvrage qui m’a beaucoup marqué, « Le conquérant des glaces » de Fridjof Nansen. C’est le début de mon histoire avec la Norvège.

©Claudie Pailhes

Qu’est-ce qui vous fascine dans ce pays scandinave ?

En étudiant l’histoire de ce pays à travers les deux derniers siècles, j’ai été attiré par le caractère de son peuple, assez rude, comme son climat, et à la fois très proche de la nature. Ces critères humains correspondaient bien à ma personnalité. En m’y rendant, j’ai été surpris par la beauté des paysages, leur diversité tout le long des 25000 km de littoral (fjords compris). La luminosité, différente à chaque saison, confère un attrait touristique supplémentaire au pays.
Lire la suite…

29déc. 2014

A la rencontre des baleines et des manchots en Terre de Graham

© Kristof Chemineau / Terre de Graham

Aux passionnés des pôles, la Terre de Graham évoque les expéditions mythiques, lorsque cette partie de la péninsule Antarctique n’était encore qu’un vaste territoire inexploré et vierge de tout passage humain. Grand Nord Grand Large propose un cabotage exceptionnel, à bord du bateau d’expédition Plancius, pour observer une faune particulièrement riche de baleines et de manchots.
Lire la suite…

22déc. 2014

La Conférence de l’ONU sur le climat à Lima s’achève

Conférence de l'ONUAprès deux semaines d’intenses négociations, lors de la Conférence de l’ONU sur le climat, il aura fallu que les 196 délégations jouent encore les prolongations pendant près de 30 heures pour qu’un accord in extremis et à minima, intervienne sur la réduction des émissions de CO2. Les négociations butaient principalement sur un clivage entre pays du Nord et pays du Sud.

Les pays du Sud exigeant que les «contributions nationales» (qui doivent permettre une baisse globale des émissions de 40 à 70 % d’ici à 2050 : une baisse impérative, si on ne veut pas dépasser un réchauffement de + 2°C) comprennent aussi des « actions d’adaptation » au réchauffement ainsi que des soutiens financiers.
Lire la suite…

19déc. 2014

Un amour de chien de traîneau !

Tony, musher au Québec, guide nos voyages en traîneau à chiens tels que « Traîneau à chiens dans les forêts du Québec « . Amoureux de son pays, de son métier et de ses chiens, il a bien voulu à nos questions.

expe traineaux tony

D’où t’es venue cette passion pour les chiens de traîneau  ?

Je demeure dans un petit village forestier au nord du lac Saint-Jean, et depuis tout petit j’y ai accès sans limite. Dès que l’école se terminait, je courais voir mes collets à lièvre ou construire des cabanes. J’ai toujours aimé les histoires d’époque, de colonisation et surtout celle d’Arthur Paré, un frère de mon grand-père paternel qui faisait le transport du courrier en traîneau à chiens, aux hommes des chantiers d’hiver. Dès que j’ai eu ma maison, j’ai eu des chiens de traîneau. Cela fait cette année 23 ans que j’ai mes chiens, et ils sont là pour encore très longtemps ;-) Lire la suite…

12déc. 2014

Projection du film «The Tundra Book»

10404420_10150433752889982_1495214600495452317_n

Ne manquez pas la projection exceptionnelle du long-métrage documentaire sur l’Arctique, sélectionné dans 15 festivals internationaux et lauréat de 7 prix, The Tundra Book (Le Livre de la toundra), Aleksei Vakhruchev.

Voukvoukaï, un sage et chef des éleveurs de rennes Tchouktche, vit depuis toujours au coeur de la Tchoukotka, une région sauvage dans l’extrémité nord-est de la Russie, où la nature est majestueuse et les conditions climatiques rudes. La communauté de Voukvoukaï, qui a plus de 14 000 rennes, mène un combat permanent pour la survie des hommes et de leurs bêtes. Et alors que les jeunes partent pour la villes, laissant les anciens entre eux, Voukvoukaï veut garder l’espoir que les traditions ancestrales des Tchouktches nomades seront conservées. Le danger se fait de plus en plus pressant, il n’y aura bientôt plus personne pour prendre soin de leur grand troupeau de rennes. Véritable homme de la toundra, Voukvoukaï n’imagine pas son existence sans l’ élevage de rennes.

Le Livre de la Toundra (VOSF)
Vendredi 19 décembre à 20h
au Cinéma La Clef
34 Rue Daubenton, 75005 Paris
Réservation : sur BilletReduc.com

  • Découvrez la Sibérie avec Grand Nord Grand Large

10433861_10150433752894982_1600679566048892533_n10850081_10150433752884982_5969172555414972423_n

11déc. 2014

Rencontre avec Pierre-Marie Hubert, réalisateur de « Vaïhéré »

Le Festival Objectif Aventure approche à grandes voiles ! Cette semaine, nous sommes allés à la rencontre du réalisateur du film « Vaïhéré, Cap sur l’Antarctique » pour en savoir un peu plus sur le tournage de ce très beau film polaire :

Qu’est-ce qui vous a emmené si loin ?
C’était un vieux rêve d’enfant que d’aller un jour en Antarctique ; les glaces, les baleines, les manchots… après avoir vu des films à la télé et des reportages magazines ; ensuite, la passion de la réalisation de films d’aventure, et surtout ma rencontre avec le skipper du Vaïhéré Eric Dupuis, son charisme et sa gentillesse ont fait le reste !
Lire la suite…