Le blog de glace – Grand Nord Grand Large

Plus de 30 ans d'aventures polaires

Russie

13Jan. 2017

Nouvel an russe

Cathedrale Saint Basile le Bienheureux sur la Place Rouge à Moscou

Saviez-vous que les Russes fêtent ce soir le nouvel an?

Dans la nuit du 13 au 14 janvier, c’est « l’ancien nouvel an » : dans un décor de réveillon avec guirlandes et sapin décoré, toute la famille se réunit autour d’un repas festif, trinquant au champagne aux douze coups de minuit et échangeant toasts et vœux pour une bonne et heureuse année 2017.

Bien que l’Union soviétique ait officiellement adopté le calendrier grégorien en 1918, l’Église orthodoxe russe suit toujours le calendrier julien. C’est la raison pour laquelle le Noël orthodoxe est célébré le 7 janvier tandis que le nouvel an est devenu une fête célébrée selon les deux calendriers en Russie.

D’où vient cette habitude de fêter le début de la nouvelle année ?

Lire la suite…

10Nov. 2016

Les premières neiges sont tombées !

Les premiers flocons de la saison sont arrivés en ce début du mois de novembre. L’occasion de découvrir en images ces jolis paysages parés d’un manteau blanc.

Premières neiges dans le Jura :

 

Premières neiges dans le Jura

Lire la suite…

14Mar. 2016

Criminel, du cinéma russe à l’affiche

Chers amoureux de la Russie et du cinéma russe, retrouvez le mardi 15 mars à 21h l’avant-première du film russe CRIMINEL du réalisateur Viktor Dement(sortie officielle le 16 mars 2016) au 3 LUXEMBOURG à Paris en présence de l’écrivain Sylvain TESSON.

SYNOPSIS : Trofim Rusanov est un garde-pêche dur et intraitable. Il estime qu’il est la Loi et que les autres sont des “salauds et des voleurs”. A la suite d’une mésaventure il se retrouve isolé dans la taïga, à des dizaines de kilomètres de toute habitation humaine. La trouvaille qu’il va faire dans ce milieu hostile va changer radicalement sa vision de l’existence.

Récompenses obtenues :

  • 2015 – Black Nights (Estonie, Tallinn) : Prix du public
  • 2015 – Festival du cinéma russe de Honfleur (France) : prix du public, prix du meilleur début et prix du meilleur acteur
  • 2015 – Asia Pacific Screen Awards (Australie, Brisbane) : nomination dans la catégorie « Meilleur acteur »
  • 2015 – Kinotavr (Russie, Sotchi) : Prix de la meilleure photographie
  • 2011 – Berlinale (Marché du film) : Prix du scénario

Toutes les informations sur www.criminel-lefilm.com

Affiche du film Criminel

02Fév. 2016

BAM : Baïkal-Amour-Magistrale

BAM : Baïkal Amour Magistrale

BAM : Baïkal -Amour-Magistrale, 3 mots qui donnent à rêver comme un train qui perd son temps dans les recoins de Sibérie, comme un sommet de glace qui surplombe un désert. Ils sont 4 et s’en vont parcourir à ski le massif de Kodar pour une aventure qui les entraînera par devant le mur du pofigisme (attitude russo-russe consistant en l’érection du fatalisme en une stratégie d’acceptation du monde). La montagne sera un merveilleux creuset pour cette joyeuse résignation.

Nous suivrons les tours et détours de leur voyage-escargot à bord de la ligne ferroviaire Baïkal-Amour-Magistrale puis à ski autours du Pic éponyme. 40 jours d’une aventure merveilleusement absurde égarée sur un îlot de l’Archipel du Goulag.
Lire la suite…

04Jan. 2016

Evenements autour de la Sibérie à l’INALCO

Expo à l'INALCO sur la Sibérie

De l’Oural à la Sibérie, c’est le nom de l’événement à l’INALCO qui se déroule le jeudi 7 et le vendredi 8 janvier.

Au programme – des récits de voyages, présentations courtes des régions telles que Krasnoiarsk et Baikal, ateliers linguistiques, etc.

Petit précision : l’entrée est libre.
Lire la suite…

10Déc. 2015

Rencontre avec Alexey, guide en Sibérie

Alexey

Guide depuis près de 20 ans dans la région du lac Baïkal, Alexey connait bien les peuples de Sibérie, il emmène chaque année des voyageurs à leur rencontre.

Comment avez-vous construit un lien avec les éleveurs de rennes de Yakoutie ?

C’est grâce à Nicolas Vanier et son film « Loup » ! Nous avons travaillé ensemble sur le tournage, dans les montagnes de Verkhoyansk. Je m’occupais des rennes, de la liaison avec les Evènes. J’ai beaucoup aimé la Yakoutie, la région et ses montagnes.

Loup-NVanier-1Je me suis lié d’amitié avec des éleveurs. Dès la fin du tournage, je me suis demandé comment revenir à Topolinoë. Je voulais absolument revoir mes amis, cette région que j’avais tant aimée. Le plus simple a été de créer des voyages en immersion, avec eux !
Lire la suite…

02Déc. 2015

projection exceptionnelle du film PREMIER AMOUR

Affiche film PREMIER AMOUR

Le mercredi 16 décembre 2015 à 20h15, vous pouvez assister à une projection exceptionnelle du film PREMIER AMOUR de Stepan BURNASHEV (VOSTFR – Yakoutie – Sibérie du Nord), suivie d’une rencontre avec le réalisateur yakoute Piotr Vinokurov. Lire la suite…

12Déc. 2014

Projection du film « The Tundra Book »

10404420_10150433752889982_1495214600495452317_n

Ne manquez pas la projection exceptionnelle du long-métrage documentaire sur l’Arctique, sélectionné dans 15 festivals internationaux et lauréat de 7 prix, The Tundra Book (Le Livre de la toundra), Aleksei Vakhruchev.

Voukvoukaï, un sage et chef des éleveurs de rennes Tchouktche, vit depuis toujours au coeur de la Tchoukotka, une région sauvage dans l’extrémité nord-est de la Russie, où la nature est majestueuse et les conditions climatiques rudes. La communauté de Voukvoukaï, qui a plus de 14 000 rennes, mène un combat permanent pour la survie des hommes et de leurs bêtes. Et alors que les jeunes partent pour la villes, laissant les anciens entre eux, Voukvoukaï veut garder l’espoir que les traditions ancestrales des Tchouktches nomades seront conservées. Le danger se fait de plus en plus pressant, il n’y aura bientôt plus personne pour prendre soin de leur grand troupeau de rennes. Véritable homme de la toundra, Voukvoukaï n’imagine pas son existence sans l’ élevage de rennes.

Le Livre de la Toundra (VOSF)
Vendredi 19 décembre à 20h
au Cinéma La Clef
34 Rue Daubenton, 75005 Paris
Réservation : sur BilletReduc.com

Et découvrez également la Sibérie avec Grand Nord Grand Large !

10433861_10150433752894982_1600679566048892533_n10850081_10150433752884982_5969172555414972423_n

26Mar. 2014

Un voyage en Sibérie à la rencontre de Nicolas Vanier

© Irina Baranova / Sibérie
Irina revient de Sibérie où elle a accompagné un groupe, parti pour l’arrivée de l’Odyssée Sauvage de Nicolas Vanier, et partage avec nous ses impressions. Lire la suite…

05Jan. 2012

Le Pêcheur par Viatcheslav Semionov

Les 20 et 21 janvier prochain, le Festival International du Film Polaire présentera Le Pêcheur (Balyksyt) un film inédit, réalisé par le Iakoute Viatcheslav Semionov.

L’histoire est simple et touchante : en pays sakha, au coeur de la forêt sibérienne, un vieux pêcheur vit sur la rive d’un lac oublié. Fuyant les hommes, tel un ermite, il loue chaque jour les esprits pour la nourriture que la nature lui donne. Un jour, alors qu’il relève ses nasses, il aperçoit la tête d’un homme qui dépasse de l’eau. D’abord terrifié par la vision de cette tête coupée, il se rend compte que l’homme est vivant. Il décide de lui venir en aide…

Le film touche par sa sensibilité et son esthétisme. Même après avoir regardé le film trois fois, le spectateur découvre les clefs des métaphores liées aux éléments de la nature et savamment maîtrisées par le réalisateur. Interrogé sur sa passion du cinéma, Viatcheslav Semionov répond :
“Je suis né dans un village évenk de la région d’Aldan en Iakoutie. J’ai commencé à m’intéresser à l’image par le biais de la photographie : mon frère avait un appareil photo et je l’accompagnais partout. J’ai terminé les cours de cinéma de Naoumov à Moscou. Mes films de fiction s’inspirent des auteurs iakoutes dont j’aime mettre les oeuvres en image.
A travers mes films, j’aime montrer la diversité de la Iakoutie : celle de ses paysages, la montagne, la toundra… et celle de ses habitants. Pour les peuples du Nord, la règle est de s’entraider car un homme seul ne peut survivre aux conditions extrêmes de notre hiver polaire. Le quotidien de ces peuples est menacé et je considère comme ma mission de les filmer.
Malgré l’athéisme dans lequel il a été élevé au XXe siècle, le peuple sakha a conservé le sentiment que les esprits sont présents autour de nous et que dans la nature tout a une âme. Pourtant, aujourd’hui, l’être humain enfant de la nature, même en Iakoutie, a rompu la relation privilégiée qu’il avait avec son environnement. Le héros de mon film Balyksyt chérit la nature qui l’entoure et continue de vivre comme nos ancêtres. L’aigle-pêcheur qui incarne le double de mon héros est une métaphore de la préciosité de ses êtres qui savent vivre en harmonie avec la nature : comme ce pêcheur solitaire, l’aigle pêcheur est une espèce en voie de disparition…”

La projection de ce film sera l’occasion de découvrir le Grand Nord sibérien sous un nouveau jour, loin des stéréotypes qui en font le pays du goulag et des neiges éternelles.

La République Sakha (Iakoutie) s’étend dans l’Extrême-Orient russe sur un territoire équivalent aux 2/3 de l’Europe. Si le pays est riche en ressources naturelles, une grande partie de la population continue de vivre de l’élevage, de la pêche et de la chasse dans la taïga, la toundra et les montagnes. Les Sakhas (ou Iakoutes) représentent environ 350.000 sur les 950.000 habitants, dont beaucoup vivent aujourd’hui dans les treize villes de Iakoutie. Dans ce pays dont l’activité économique est essentiellement fondée sur l’élevage et l’industrie minière, le cinéma est un art nouveau qui se développe lentement grâce à l’enthousiasme de réalisateurs passionnés. A travers leurs oeuvres, ils montrent toutes les facettes d’une Iakoutie qui se nourrit des traditions des ancêtres pour construire l’avenir des générations futures.

Balyksyt est sous-titré et distribué par BOREALIA (www.borealia.eu)