Un article paru dans la revue Nature du 31 avril 2010 donne une explication au réchauffement marqué mesuré en Arctique. Le facteur principal de ce réchauffement, avant les courants marins, les nuages ou les mouvements de l’atmosphère, est bel et bien la rétraction des banquises pluriannuelles que les Robinsons des glaces ont à cœur de défendre.

Portant sur la période 1989/2008, l’étude menée par des chercheurs de l’université de Melbourne (Australie) est fondée sur un ensemble de mesures précises. L’objet de cette étude est de comprendre le mécanisme qui fait que l’Arctique se réchauffe plus rapidement que le reste de la Terre. La principale cause est désormais établie : il s’agit de la réduction de la couverture de glaces de mer.

Les chercheurs ont observé que l’augmentation de températures est surtout forte en surface, avec des valeurs de 1,6°C en hiver et en automne par décennie. Paradoxalement, l’augmentation est moindre en été… Pourquoi ? Parce que l’énergie excédentaire est absorbée par la fonte accrue des glaces de mer et par le réchauffement de l’océan !

Les auteurs concluent que la rétraction des glaces de mer est responsable de la majorité de l’amplification polaire du réchauffement climatique. Cela revient à dire que moins il y aura de glaces, plus le réchauffement augmentera et plus les océans absorberont de chaleur. Et à mesure que la température de surface augmentera, le moteur des courants océaniques ralentira : les eaux glacées étant plus lourdes, elles coulent et ce faisant, activent les courants marin, en particulier le Gulf Stream qui nous réchauffe. Donc : plus il fera doux au Groenland en été et plus nous aurons froid en Europe de l’ouest en hiver !

Ces faits, que Les Robinsons des glaces s’emploient à faire connaître à travers leurs actions, sont une fois de plus validés par les constats scientifiques. Montrer au public la banquise avant qu’elle ne disparaisse, vivre avec elle pour la comprendre et pour réfléchir au sens que nous donnons au progrès, voilà la mission des Robinsons des glaces, plus que jamais d’actualité. www.lesrobinsonsdesglaces.org

Pour plus de précisions lire l’article de Sylvestre Huet « Arctique : le réchauffement expliqué » sur le site Libération sciences.

Partagez cet article...