© Jean-Baptiste Pigot Jean-Baptiste a consacré sa vie professionnelle à la mer. Il commence sa carrière comme officier de marine marchande, puis se lance dans la construction de bateaux. L’Algol est le premier d’entre eux.
En 1984, une expédition au Svalbard le mène pour la première fois dans les régions polaires. De cette rencontre, naît une passion pour ces lieux. En 2008, il décide de se consacrer uniquement à la navigation et à la région de Tasiilaq, au Groenland.  Il ambitionne de faire découvrir ces paysages préservés… en continuant à les préserver : « Là-bas, dit-il, une plante déracinée met trois à quatre ans avant de repousser ».

Algol

Algol

Partagez cet article...