© Gerard Bodineau - Noorderlicht - Spiztberg

Ça y est, la saison des croisières en Arctique est lancée, les premiers passagers viennent tous d’embarquer au cours du week-end dernier, les uns au Groenland, et les autres au Spitzberg.

Concernant la goélette Noorderlicht, après une nuit à Oslo, les 18 passagers ont pu embarquer mercredi 2 juillet, avec une météo favorable : soleil, pas de vent et 9°C .

Le bateau met maintenant le cap sur la sortie de l’Isfjord, avec l’ambition d’aller flirter avec la banquise, qui se trouve aux environs du 81° parallèle.

Les ours devraient être présents sur la glace, d’où l’intention du chef d’expédition, Gérard Bodineau, d’aller très nord.

Le bateau va devenir, durant une douzaine de jours, un refuge itinérant permettant de suivre le chemin des écoliers, le long de la côte ouest et nord du Spitzberg, avec des débarquements quotidiens, 2 fois par jour. En soirée, et parce qu’il n’y a plus de nuit, rien n’empêchera le groupe de tenter un troisième débarquement, à moins que le guide choisisse d’improviser une conférence sur les glaces, l’histoire des baleiniers ou la faune arctique. Vous l’avez compris, les soirées peuvent durer presque indéfiniment à 1000 kilomètres du pôle nord, en plein été arctique.