Spitzberg - Nordauslandet

Jour 6 : entre conférence et exploration du Nordauslandet

Nous nous réveillons à 8h au sud du Nordauslandet (Terre du Nord Est) où nous naviguons le long de l’immense front glaciaire d’Austfonna qui s’étend sur plus de 180 km ! Cette calotte glaciaire n’est ni plus ni moins que la troisième plus grande au monde après celles de l’Antarctique et du Groenland. D’ailleurs à 9h30 Stéphane nous propose une conférence sur la glace et les glaciers. Nous n’oublierons plus, après cela, la différence entre la banquise (glace de mer) et les icebergs (glace de « terre » des glaciers).

Pendant que nous longeons une partie spectaculaire du front à Bråsvellbreen où de nombreuses bédières entaillent la glace pour s’écouler vers la mer en cascades hautes de 15 à 20 m, le brouillard commence à s’installer nous obligeant à changer nos plans de débarquement initiaux à Vibebukta. Il nous faut donc naviguer plus loin dans le détroit d’Hinlopen pour trouver un autre site. En attendant, nous avons donc du temps pour une autre conférence. Bernard nous parle de géologie et des deux grandes extinctions d’espèces causées il y a 245 et 65 MA par le volcanisme de Sibérie et le volcanisme du Deccan.

A 17h nous arrivons dans Palanderbukta sous un soleil voilé. Nous foulons enfin le sol du Nordauslandet et ce milieu désertique froid ne laisse personne indifférent. Dans ce paysage lunaire, cerné de montagnes bicolores (roches sédimentaires surmontées de roches volcaniques), plusieurs groupes sont formés pour partir à l’assaut des différentes terrasses marines, vestiges de plages, actuellement fossiles dont le niveau a remonté du fait du retrait glaciaire. Nous y découvrons des ossements de baleine dont la présence à une cinquantaine de mètres au-dessus du niveau de la mer confirme cette hypothèse. Des roches gélifractées (cassées par le gel) et de très beaux ronds de pierres formés par l’alternance répétée du gel et du dégel dans la couche de surface complètent l’intérêt du site. Au cours de la promenade, nous retrouvons les restes d’un squelette de renne… puis certains d’entre nous ont la chance d’observer d’assez près une femelle de renne et son jeune vivants (!!) et intrigués par notre présence.

Le vent se lève et il est temps de rentrer au bateau pour le dîner, reporté à 20h. Nous finissons cette journée par une conférence sur les ours donnée par Nathalie.

 

suivi expé  - 10 et 12 août

 

Partagez cet article...