© Gwen Masson Schaeffer - Expédition en kayak dans l Isfjord - Norvège

Le 8 juin dernier, un groupe de 9 hommes partait découvrir l’Arctique en kayak de mer. Direction le Spitzberg, dans la partie nord de l’Isford. Pour la plupart d’entre eux, c’était leur première expérience des régions polaires, un voyage insolite qui a marqué tous les esprits.

Une équipe de télévision a suivi ce groupe afin de comprendre l’attirance que provoquent les régions polaires sur les voyageurs d’aujourd’hui.

M6 diffusera ce reportage dans l’émission « Capital » le 24 août prochain.

En attendant, Laurent  et Hervé , 2 participants à ce circuit accompagné au Spitzberg, ont bien voulu partager leurs impressions. Voici un extrait de leurs témoignages exaltés :

Laurent : « L’émotion est allée crescendo avec l’approche du site du bivouac en bateau, l’entrée dans ce magnifique fjord, le transfert en bateau pneumatique sous un ciel bas et froid, le débarquement dans la neige… Puis tout s’est si bien enchaîné :

  • Les sorties en kayak sur un plan d’eau parfois lisse comme un miroir avec reflet des montagnes, ou agité par une bourrasque glaciale descendue tout droit du glacier, ou encore au milieu des gros morceaux de glace, fruit d’un vêlage récent.
  • Les randos au bord du fjord ou à son aplomb , avec des vues à couper le souffle sur la trace des rennes, ou pour observer oies, sternes, guillemots, eiders, labbes, etc.
  • Les repas sous le tipi, pliés en deux pour se régaler d’une soupe bien chaude ou de pâtes délicieusement lyophilisées, agrémentées d’un gobelet de bière parfaitement fraîche, d’un grand cru à 10 degrés (pas d’alcool mais de température !), de sardines vendéennes ou d’un saucisson pyrénéen.
  • Les nuits rendues si agréables par la chaleur des sacs de couchage et le confort des matelas (merci Dominique), tout justes entrecoupée par une garde ou les puissants ronflements de Gary.

© David Pierson - Ymerbukta - Spitzberg

Mention très spéciale à nos 2 guides qui nous ont bluffé par leur sang-froid, une connaissance incroyable du pays, une disponibilité permanente, une capacité à partager et transmettre leur passion, un sens aigu de la sécurité avec toujours la juste attitude ou décision ».

Hervé : « Les gardes de nuit seul, au bout du monde, à surveiller, voire espérer l’Ours ! La responsabilité du groupe endormi, le glacier qui gémit, se disloque au loin…Une atmosphère  étrange faite de danger et de sérénité,  un recentrage sur soi : un grand moment de vie!
Une vraie terre d’aventures ! Une terre où nous avons porté haut les couleurs de Grand Nord Grand Large, et tout ceci avec beaucoup d’humour ! Évidemment, avec des objectifs différents, mais 9 bonhommes au bout du monde dans le partage, l’entraide et la complicité. Au vu des rushs et des images faites, le film devrait être des plus sympa et tous nos ressentis devraient transparaître !»

Rendez-vous donc le 24 août 2014, sur M6 dans l’émission « Capital » pour découvrir en images ce voyage au Spitzberg.

 

© Jean-Claude Colin - Glacier Harriet – fjord Trygghamna – Spitzberg