Across Antarctica 2014

Tirer une pulka pendant 70 jours sur les immensités glaciaires du continent blanc, avec pour unique but : traverser l’Antarctique à ski, sans assistance, en passant par le Pole Sud, sur une distance de 1 800 kilomètres. C’est le défi Antarctica 2014 ! Être de surcroit les premiers français à y parvenir, et la première femme à réaliser cet exploit sur cet itinéraire pour Stéphanie (1,58 m, 45kg !), l’épouse de son compagnon d’aventure, Jérémie.

@Across-Antarctica2014

Le couple Gicquel, devenu les Runners to the Pole pour la conduite de ce projet ultime, n’en est pas a son premier défi sportif et cumule les exploits : marathon du Pôle Nord, grand raid du Morbihan, ultra trails, etc.
Passionnés de sport, les régions polaires et l’aventure extrême, ces deux avocats du barreau de Paris âgés de 32 ans partagent ces passions depuis leur rencontre sur les bancs de leur école de commerce, il y a 12 ans.
A quelques semaines du départ prévu le 9 novembre 2014, en plein dans les préparatifs de leur expédition, ils prennent le temps de nous expliquer les raisons de cet incroyable challenge :

Pourquoi vous lancer dans une nouvelle expédition ?
Pour le défi avant tout ! Personne n’a jamais traversé l’Antarctique à ski sur cet itinéraire. 2 personnes l’ont déjà fait en kite ski, mais jamais à ski.

Quel sera votre itinéraire ?
Notre trajet à la forme d’un V. Nous partirons de la Barriere de Ronne pour rejoindre le Pôle Sud puis nous remonterons sur la péninsule antarctique.

Quel est votre objectif ?
Traverser l’Antarctique à ski sans assistance et arriver à temps pour pouvoir prendre le dernier avion de la saison le 24 janvier 2015, qui ramène chez eux tous les voyageurs et les scientifiques présents en Antarctique.

Quelle sera votre journée type sur place ?
Faire 10 heures de ski en moyenne par jour, installer notre bivouac, raconter notre expédition sur notre blog et envoyer nos photos pour le partage de l’aventure.

Comment vous sentez-vous à quelques semaines du départ ?
Impatients ! Notre préparation physique est bonne, nous nous sommes entraînés dans les Alpes à vélo et à ski, avons tiré des pulkas dans le Vercors, tractons des pneus sur le sable en Loire-Atlantique pour nous préparer à tirer notre pulka, etc. Notre matériel est presque prêt, comme nous !

Qu’est ce qui pourrait vous empêcher d’atteindre votre objectif ?
Les conditions météo, – le froid pourra atteindre les -50°C – des problèmes physiques comme des gelures aux pieds ou l’altitude, la difficulté de supporter une nourriture riche de 6000 calories par jour… mais notre mental est fort et nous ne sommes pas seuls, il y a beaucoup de monde impliqué autour de ce projet et nous ne pouvons pas les décevoir.

Justement, mis à part le défi sportif, quels sont les autres objectifs d’Across Antarctica ?
Nous partons avec 3 actes de partage principaux :

  • Un projet pédagogique avec différents établissements d’enseignement secondaire comme le lycée St Sauveur de Redon, à qui nous enverrons différentes mesures relatives aux régions polaires, autour desquelles ils travailleront puis présenteront leurs résultats. C’est aussi une façon de transmettre aux enfants des valeurs comme le dépassement de soi, le partage, la solidarité.
  • Un projet artistique, avec la collaboration de Kyriakos Kaziras, photographe, qui développera les photos que nous lui enverrons et les exposera, pour témoigner des beautés du continent antarctique et sensibiliser à la protection de l’environnement.
    Fabienne tronche-bezy artiste plasticienne, a par ailleurs fabriqué une mascotte en résine, Adélie, qui nous accompagnera, et en reproduira une cinquantaine d’exemplaires qui seront ensuite vendus.
  • Notre objectif sera aussi de collecter des fonds pour l’Association Petits Princes qui réalise les rêves d’enfants malades. En faisant un don à cette association, chacun pourra s’associer virtuellement à notre expédition et voir son nom sur l’un des 1 800 kilomètres du parcours, sur nos skis, notre pulka, etc.

Un mot pour conclure ?
Être sur la ligne de départ est déjà une victoire en soi. Alors vivement le départ !

@across-antarctica2014