Le Festival Objectif Aventure approche à grandes voiles ! Cette semaine, nous sommes allés à la rencontre du réalisateur du film « Vaïhéré, Cap sur l’Antarctique » pour en savoir un peu plus sur le tournage de ce très beau film polaire :

Qu’est-ce qui vous a emmené si loin ?
C’était un vieux rêve d’enfant que d’aller un jour en Antarctique ; les glaces, les baleines, les manchots… après avoir vu des films à la télé et des reportages magazines ; ensuite, la passion de la réalisation de films d’aventure, et surtout ma rencontre avec le skipper du Vaïhéré Eric Dupuis, son charisme et sa gentillesse ont fait le reste !

© Vaihere - Le Vaihéré au large de la péninsule Antarctique

Quel est votre plus beau souvenir de tournage et le plus surprenant ?
Mon souvenir le plus intense est sans aucun doute le départ de l’archipel de Melchior juste après notre arrivée, et la découverte par un temps sublime des paysages époustouflants de beauté immaculée, sommets enneigés, mer calme, baleines, oiseaux ; j’en avais les larmes aux yeux, et je n’ai pas arrêté de filmer ce matin-là ; la grande aventure de l’entrée en Antarctique commençait.

Le souvenir le plus surprenant : lorsque qu’Eric, le skipper de Vaïhéré, m’indique des baleines dans la direction du bateau, alors que je suis en zodiac pour filmer les reflets du voilier sur l’eau. On se positionne moteur coupé dans l’axe d’avancée du bateau et des baleines (il y en a 3) ; je cadre serré au début et j’ai bien les 3 baleines et le bateau ; puis je dois rapidement élargir le champ car les baleines avancent très vite dans notre direction ; on se regarde tous (3 passagers sur le zodiac : Brieuc au moteur, Bernard à la prise de son et photo, et moi à la caméra) en une fraction de seconde de l’air de se dire : qu’est-ce qu’on fait ? Et on n’a pas le temps de bouger car les baleines arrivent droit sur nous ; je cadre fasciné et je me dis en moi-même « elles vont nous voir et nous éviter » ; je vérifie que le bouton d’enregistrement fonctionne bien car je sais que ce sera un plan unique et un plan « séquence » ; un énorme remous juste devant le zodiac qui est soulevé par la vague ; je cadre sans respirer et j’ai confiance…

Quelle est votre prochaine aventure ?
Ha ha bonne question ! La prochaine aventure, c’est déjà de sortir les deux autres films en stock du banc de montage (l’île de la Dominique et les îles Féroé)… ensuite, on y réfléchit encore !

© Vaihere - Le Vaihéré au large de la péninsule Antarctique

Partagez cet article...