Iceberg - Groenland

La côte est du Groenland est une terre oubliée

La côte est du Groenland ne fut abordée pour la première fois qu’en 1884 par le capitaine Gustav Holm, il n’y a que 131 ans. Cet isolement s’explique par la présence de glaces dérivantes, le Polar stream, venant de l’océan Glacial arctique, barrant tout le rivage et interdisant l’accès aux navires de l’époque.
© David Trood / by greenland.com - Rires enfantins de Narsaq - GroenlandLes Inuit de la côte est ne représentent que 9% de la population globale du Groenland, et les Inuit de la côte ouest appellent la côte est, « Tunu », littéralement l’autre côté. C’est dire si cette région du monde est isolée, même pour des Inuit.

La côte est du Groenland, un monde à part

Partir sur la côte est du Groenland, c’est partir sur une autre planète. Les paysages sont d’une beauté envoûtante, faite de montagnes alpines baignant dans des fjords charriant des milliers d’icebergs. La calotte polaire, en gardienne des lieux, vous observera tout au long de votre voyage. Le fjord Sermilik, avec ses 120km de long, 10km de large et 1100m de profondeur, n’a rien à envier à la célèbre baie de Disko. Il charrie des milliers d’icebergs dont certains sont de véritables colosses de glace.

Randonnée autour du Fjord Sermilik - Groenland

Au milieu de ce spectacle se nichent ça et là de petits villages ancestraux de chasseurs – pêcheurs. Ici, même si le modernisme est arrivé jusqu’à eux, les Inuit de la côte est du Groenland n’ont pas perdu leurs traditions, et la vie s’écoule dans une quiétude séculaire.

Que ce soit en trek ou en kayak, découvrir la côte est du Groenland c’est ouvrir une parenthèse et explorer un monde à part. C’est voyager en dehors du temps, en dehors de nos références, en dehors de nous.

Retrouvez trois de nos voyages sur la côte est du Groenland :

Randonnée en kayak dans un fjord groenlandais