Le Plancius vu depuis l'île Petterman - Antarctique

Paradoxe de l’Antarctique

Alors que du mauvais temps sévit sur la péninsule antarctique, les conditions météo sont favorables dans l’archipel des Shetland du Sud et le début de traversée de retour démarre dans d’excellentes conditions. Le cycle des conférences reprennent durant ces 2 journées en haute mer. Gérard propose 2 conférences pour nous aider à mieux comprendre la géographie de ce grand continent blanc. Céline nous révèle les secrets de l’Albatros, le plus grand oiseau au monde avec, pour l’albatros hurleur, une envergure qui peut atteindre 3 mètres. Et quoi de mieux que de se rendre sur les ponts extérieurs pour les observer, autour du Plancius.

Sur le chemin du retour

La dernière journée de navigation est consacrée aux différentes « mises à jour » avant le retour à la civilisation : rendre ses bottes, restituer le matériel de camping et de kayak, régulariser son compte d’hôtellerie et aussi assister à la dernière réunion de « recap » avec le best-off des meilleures photos de la croisière pour un dernier clin d’œil à une semaine de voyage dans le Grand Sud.

Le cap Horn se profile à l’étrave du Plancius, à quelques milles nautiques devant nous puis l’après-midi du 12, nous longeons les côtes chiliennes, les îles Picton, Lennox et Nueva avant de gagner le canal Beagle et le port d’Ushuaia, notre destination finale.

Sans titre4