Sans titre
Pour son retour dans le Grand Nord, Aztec Lady a concocté un programme de rêve pour tous ceux que les navigations polaires attirent. Après 22 jours d’un convoyage ouvert aux amateurs, ce programme au nord du Cercle polaire démarrera par neuf sessions de ski/voile sur les pentes enneigées des fjords de la région de Tromso. Suivront deux croisières de découverte des Lofoten, îles aux allures de bout du monde dont les aigles royaux et le Maelstrom ont forgé la réputation mondiale.

Après un saut de 700 milles pour rejoindre le Spitzberg où le bateau passera l’été, six croisières de deux semaines s’enchaîneront à la découverte de ce territoire de glaces et de roches millénaires que se partagent les ours polaires, les renards argentés, les morses, les phoques, les baleines blanches et quelques trappeurs et scientifiques.

Antoine Busiaux nouveau skipper d’Aztec Lady

Le retour en Arctique d’Aztec Lady fait suite à l’arrivée aux commandes de ce ketch de 21 mètres d’un nouveau skipper, Antoine Busiaux. Dans le monde des croisières hauturières, Antoine fait partie du petit cercle des skippers spécialisés dans la navigation polaire. Arrivé d’Ushuaia l’hiver dernier après cinq ans passés entre les glaciers de Patagonie et la péninsule Antarctique, Antoine Busiaux retrouve sa Terre natale pour prendre la succession de Pierre Lehuby à la barre d’Aztec Lady.
Ce dernier a déclaré : « Je suis heureux de savoir qu’avec Antoine, ce bateau sur lequel je viens de vivre six années formidables va prochainement retrouver le Haut Arctique et les glaces, terrain de jeu pour lequel il est taillé. Antoine est non seulement un marin diplômé et expérimenté mais également un excellent cuisinier, soucieux du confort de ses passagers. »
aztec-lady-8

Pour Antoine Busiaux : «Après de nombreuses années à la barre du bateau des autres, je suis heureux de réaliser aujourd’hui mon rêve en prenant le relais de Pierre sur Aztec Lady. Je cherchais un bateau qui réponde aux normes internationales et environnementales et qui dispose d’une capacité de charge permettant de mener des expéditions sportives ou scientifiques en toute sécurité et confort. Mon vœu le plus cher est que chaque participant qui posera son sac à bord d’Aztec Lady se sente acteur de son aventure polaire, avec l’assurance que ce qu’il découvrira, grâce à l’expérience de l’équipage, est unique. »

La passationSans titre

Entre ces deux grands professionnels passionnés, la transition se fera en douceur avec une partie de la saison 2016 effectuée en double. Pour l’instant, les deux capitaines unissent leurs efforts pour boucler dans les temps les travaux d’entretien et d’aménagement souhaités et assurer aux amateurs d’images fortes qui embarqueront pour la saison 2016 dans le Grand Nord un confort douillet à bord.
« Nous modifions le grand dortoir avant en trois cabines double afin d’offrir plus d’intimité à nos hôtes et un coup de jeune au bateau. La salle d’eau arrière sera rendu accessible à tous et nous installons le 220v en permanence et dans toutes les cabines. Sur le pont nous modifions le gréement pour faciliter les manœuvres et nous nous équipons d’une deuxièmes annexe de 4m pour plus faciliter les d’embarquements. »

aztec-lady-2