Le raid à ski avec pulka c’est LE voyage d’aventure ! on remercie Flavien Kressmann d’avoir partagé avec nous cette vidéo extra de son raid à ski au Spitzberg. A cette occasion, Vincent, conseiller voyages chez Grand Nord Grand Large, répond à nos questions pour tout savoir et bien se préparer avant un raid à ski.

Raid à ski au Spitzberg from Grand Nord Grand Large on Vimeo.

Quelle condition physique faut-il avoir pour ce type de voyage et comment se préparer ?

S’il est inutile d’être médaillé olympique pour participer à un raid à ski au Spitzberg, une bonne forme physique s’impose tout de même. Pratiquez un sport de fond 1 a 2 fois par semaine, de type running, VTT, natation. Et si vous vivez près de la montagne, alors, un entraînement en ski de fond sera le bienvenu. Sur place, ce n’est pas la puissance physique qui parle, mais bien l’endurance. Le rythme des raids à ski est assez lent, mais il faut être capable de tenir une journée de 5 à 6h de ski, monter et démonter sa tente, faire des murs de neige et aider à la préparation des repas.


© Dominique Albouy - Raid à ski dans le Templefjord - Spitzberg

As-tu des conseils essentiels ?

Respectez la règle des 3 couches, sous-vêtements chauds, polaire et coupe-vent. S’il ne faut pas avoir froid, il ne faut pas avoir trop chaud non plus pour éviter de suer et de mouiller votre équipement. Les 3 couches vous permettent, en fonction des conditions, d’en retirer une et de vous adapter au mieux le moment voulu.
Pensez à prendre des bandes de Strap pour vous renforcer les pieds sur tous les points de frottement. Ainsi, vous éviterez des ampoules qui peuvent parfois gâcher le voyage. Dernière astuce, si vous ne voulez pas de givre sur votre duvet, prenez un sous-duvet en polaire basique et utilisez-le en sur-duvet. Ainsi, le givre se déposera sur le sur-duvet et non sur votre duvet !
Vous trouverez sur nos fiches techniques tout le matériel à prévoir 😉

Peux-tu nous parler du terrain et des paysages ?

Vous traverserez de grandes vallées glaciaires, des glaciers géants, skierez sur la banquise, longerez de gigantesque fronts de glace et autres icebergs prisonniers de la banquise. En chemin, vous rencontrerez peut-être le maître des lieux, l’ours blanc, mais vous verrez sûrement ses traces. Il n’est jamais bien loin. Les conditions de terrain dépendent de la météo. Quand le vent a soufflé, la neige est dure et compacte. Il est alors facile de progresser ; mais si la neige est profonde, vous avancerez en file indienne pour suivre la trace de votre guide.

© Dominique Albouy - Campement au Spitzberg - Raid à ski

Comment se passe la vie en groupe ?

Durant un raid à ski en Arctique, l’esprit d’équipe est une notion essentielle. Si le guide veillera sur vous, il vous incombe aussi de veiller sur les autres membres de l’équipe. Sur place, on ne laisse jamais personne dans la difficulté. L’entraide est primordiale. N’oubliez pas de prendre une petite spécialité de votre région pour la partager avec les autres le soir venu. Perdu au milieu de nulle part dans un désert polaire, un peu de chaleur humaine sera la bienvenue.

© Gerard Bodineau - Spitzberg - Raid à ski

Partagez cet article...