Des voyages qui mènent à « L’appel du froid »

Michel Rawicki EXPO "L'appel du froide"

De l’Antarctique au Groenland, en passant par la Sibérie, l’Alaska ou encore le Svalbard, la découverte des pôles a métamorphosé le parcours photographique de Michel Rawicki.Michel Rawicki
Michel commence à voyager au début des années 1990. Au fil de ses périples, il s’intéresse d’abord au monde des glaces, un monde de transformation et d’impermanence. Il se rapproche ensuite de la faune qui l’habite, un monde brut qui ramène l’homme à l’essentiel, à la simple lutte pour la survie. Habitées par une démarche esthétique et graphique, les photographies de Michel prennent naturellement une dimension éthique et contemplative, changeant peu à peu le regard de l’auteur et son approche de ce métier nature sensible.

La photographie dans les régions polaires lui permet de se lancer dans un double voyage; il est intérieur par la solitude de son entreprise ; mais il reste animé par la nécessité de témoigner, de partager sa vision de « l’appel du froid » dans un échange émerveillé. Le projet sur les grilles du Jardin du Luxembourg est le début d’une nouvelle aventure, qui permettra à Michel Rawicki d’exposer vingt ans de travail et plus de trente voyages dans cet univers blanc. Michel souhaite par cette exposition faire partager son amour des pôles, faire prendre conscience que la préservation de cette immensité fragile nous concerne tous au quotidien. Un message positif et lumineux dans un XXIe siècle traversé de tensions.

Plus d’info sur l’expo « L’appel du froid »