Pour l’été 2017, Grand Nord Grand Large a le plaisir d’accueillir à bord du Plancius, l’académicien et écrivain Erik Orsenna. Cette croisière sera l’occasion pour les passagers d’échanger avec ce grand voyageur passionné par les questions climatiques et géopolitiques de notre siècle.

orsenna1

Erik Orsenna, racontez-nous votre parcours

 Économiste de formation, spécialiste des matières premières, j’ai rejoint l’Elysée en 1983 pour devenir conseiller culturel du président Mitterrand. Nommé au Conseil d’Etat, j’y ai siégé vingt ans. Je suis aujourd’hui entrepreneur, (petit) investisseur dans de nombreuses sociétés, toutes impliquées dans le développement durable. Parallèlement, j’écris depuis l’âge de 8 ans. J’ai publié une cinquantaine de livres. L’Exposition coloniale a reçu le prix Goncourt en 1988. Pour moi, le livre doit être le lieu de la liberté

A l’Académie Française, on vous a attribué le fauteuil de Jacques-Yves Cousteau, ce n’est pas un hasard ?

 Notre passion commune pour la mer nous a indéniablement rapprochés ! J’ai appris à naviguer avec mon père sur son île, Bréhat. C’était un rendez-vous avec la mer et la lecture, un rendez-vous de bonheur et de liberté. Je suis fou de bateaux et fou de livres ; comme l’île, je suis nomade. Je navigue, d’un morceau de terre à un autre, d’un livre à l’autre, d’une langue à une autre. Je suis de plus en plus frappé par la similitude entre le fait d’écrire “il était une fois” et celui de hisser la voile. Je viens juste de quitter la présidence du Centre de la mer (Corderie royale, à Rochefort) et suis également, avec deux amis, à l’origine de la reconstruction du célèbre bateau de Lafayette, l’Hermione.

De quoi allez-vous nous parler pendant cette croisière ?

Durant cette fantastique navigation, j’aimerais partager avec vous l’expérience de mes grands voyages : après avoir deux fois navigué dans l’archipel du Cap Horn, je suis parti sur le voilier ADA d’Isabelle Autissier vers l’Antarctique (sept semaines de voyage au milieu des glaces). C’était l’un des rêves de ma vie. J’aimerais aussi parler avec vous du réchauffement et de l’avenir des glaces, et plus globalement de la géopolitique de l’eau qui doit être au centre de nos préoccupations actuelles.

Randonnée à Recherchefjorden - Spitzberg - Norvège

© Nathalie Neyrolles – Randonnée à Recherchefjorden – Spitzberg – Norvège

 

Découvrir cette croisière Tour du Spitzberg et île Blanche