© Eric Chazal - Qeqertaq petite communauté de pêcheurs en Baie de Disko - Groenland

Guide de kayak polaire, Eric Chazal a noué de solides amitiés à Qeqertaq avec une petite communauté de pêcheurs en Baie de Disko, au Groenland. Il répond aujourd’hui à l’invitation de Juanguak, chasseur pêcheur passionné de kayak traditionnel. Accompagné d’Olivier Dalby, fidèle partenaire d’aventure, Eric tente de remonter en ski-pulka le Torssukatak en direction de l’inlandsis et de la Baie de Quervain.

Voici un extrait de son carnet d’expédition qu’il a bien voulu partager avec nous.

« Ilulissat, côte ouest du Groenland

Aéroport d’Ilulissat : A peine une heure pour sauter du Dash d’Air Iceland à l’hélico d’Air Greenland. Skis, pulka, matériel de bivouac et vêtements grand froid ont surmonté les enchaînements aériens. Nous venons de réussir une étape délicate de l’expédition dont nous n’avions pourtant pas la maîtrise. « Chez les gens d’en haut là où le ciel rejoint la glace, la vie devient intemporelle l’homme pressé n’a pas sa place ».
« Immaka ! » Chaque instant passé en arctique me le rappelle.
« Siku Qerqertap ilua»: la baie de Qeqertaq est gelée. Plus encore, le Torssukatak est pris par les glaces, dix ans que cela ne s’était pas produit ! Juanguak vient de me le confirmer.

© Eric Chazal - Qeqertaq petite communauté de pêcheurs en Baie de Disko - Groenland

Vue du ciel

Sous l’hélicoptère se dessinent les contours parfaits du fjord. Je retrouve un à un mes repères d’été. L’émotion est intense. Les imposants icebergs vêlés de mai à septembre par le front glaciaire ont disparu. Quelques blocs isolés résistent et immergent de la mer gelée.

© Eric Chazal - Qeqertaq petite communauté de pêcheurs en Baie de Disko - Groenland
Objectif Nua

Mercredi 9h. Rapide passage au Pilorsuisoq, supérette locale. Confortablement installés chez Juanguak, nous consacrons une partie de la nuit à conditionner nos équipements. Depuis 5 jours il est à son camp de chasse et pêche. Dans une semaine nous devrions le retrouver à Qeqertarssuk . Nous prenons la direction de la pointe de Nua porte d’entrée du mythique Torssukatak. Peu de résistance au déplacement. Les pulkas lourdement chargées trouvent facilement leur équilibre.

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland
Après 3 heures de progression la glace s’amenuise. Une fine pellicule d’eau par endroit recouvre la glace. Nua devient inaccessible. La glace trop fine ne supportera pas notre passage. Non loin de nous, les bateaux ont façonné un chenal en direction du port de Qeqertaq.

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland
Changement de cap en direction de l’ancien village Igdlarssuit. 16h30, le soleil s’efface de l’horizon. La température décroit rapidement. Dans une demi-pénombre nous installons notre premier bivouac sur la toundra dans un contrefort du relief.

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland

Cap au nord

Jeudi. Nous piquons vers l’intérieur de la baie. Durant la nuit la glace s’est fractionnée davantage. L’itinéraire, est moins direct, la glace y est épaisse. Nous reprenons la banquise et longeons la côte jusqu’à la pointe d’Uifvaq. Retour sur la toundra. Ce passage est fréquenté. La trace laissée par les attelages est encore lisible. Le fond de la baie emprisonne des icebergs imposants. Après 3 heures de ski, pause ravitaillement.

 

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland

L’été dernier au même endroit les icebergs étaient plus nombreux et imposants.
En 3 jours de ski nous atteignons le Torssukatak en son milieu par la passe d’Illiliarsup. Nuit paisible et confortable dans la cabane.

Objectif Qeqertavsak

Samedi – 27°c, Objectif Qeqertavsak et la traversée intégrale du Torssukatak. Le fjord est d’une platitude infinie et impressionnante. Un soleil toujours rasant en cette sortie d’hiver illumine timidement la surface gelée. La banquise s’est installée inégale et incertaine. Je retrouve les couleurs du Groenland que j’affectionne. Bleu gris façon mercure, timides pastels à peine rosés qui lui confèrent cette irrésistible beauté austère.

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland
D’imposantes nervures rectilignes sillonnent la surface marbrée. Plus à l’est, nous découvrons un immense puzzle de losanges et damiers nervurés de blanc. Sous cette apparente immobilité, marées et courants continuent leur travail. La pression est forte. La surface est fractionnée, parsemée de proéminences glacées. A la nuit tombée nous montons la tente sur un léger surplomb dans la toundra à Ulussat.

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland

10 4 A aSURVOL5+(3)
Dimanche : -7°c, il neige légèrement. Nous distinguons à peine les contreforts de Qeqertakavsak. La glace est moins homogène. En direction de la baie de Quervain se dessine un enchevêtrement d’îles et d’îlots. La glace travaille, gronde et chuinte. La mer est ici en déplacement permanent. La puissance des marées et des courants sous glaciaires générés échappe à toute logique. Les températures les plus basses de l’hiver ne suffisent plus à figer l’eau en profondeur. Au fil de mes expéditions kayak j’ai appris à prendre le temps d’observer. Je parviens à mieux comprendre cette vie sous-marine pour l’anticiper. Aujourd’hui, elle s’exprime au grand jour à travers la texture tourmentée des différentes glaces. Ici et là des plaques d’eau libre apparaissent. Vainement nous cherchons un passage. Force est de constater que nous n’irons pas plus loin en direction de la baie de Quervain. Retour obligé sur notre bivouac d’Ulussat.

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland

 

Cap Nord Est et le camp de chasse de Juanguak

Lundi. 9h pour retraverser le Torssukatak. Exténués. Accueil chaleureux. Ragout de phoque. Algot, son épouse Anina et Marty occupent également la petite cabane. Son organisation ressemble à l’habitat traditionnel des groenlandais du siècle dernier : une plateforme au fond de la pièce sert de couchette pour 6 à 8 personnes, côté toundra un coin cuisine avec poil à essence et bidon pour la glace à fondre, une table au centre surplombée d’une lampe à pétrole, côté fjord une fenêtre, porte et sas d’entrée complètent ces 20m².

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland
Chasseurs-pêcheurs, Juanguak et Algot se déplacent en traîneaux à chiens. L’été pour le plaisir, ils naviguent en kayak traditionnel. Souvent nous avons échangé nos embarcations. Leur vie est un savant dosage de tradition et modernité. Ensemble ils perpétuent des modes de pêches et chasse traditionnels respectueux des ressources. Leur impact écologique est quasi nul. Le soir dans la tiédeur de la cabane, inlassablement, ils préparent ou réparent lignes et filets. Les jours suivants nous les accompagnons sur leurs postes de chasse au phoque et de pêche au halibut.

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland
Marty est un inconditionnel de la motoneige. Sur son traîneau, dans une caisse, il ramène les produits de pêche à la conserverie de Qeqertaq. C’est ainsi que nous rejoignons dans les temps l’héliport de Qeqertaq. « Takuus » nous reviendrons.

© Eric Chazal - Qeqertaq - Groenland

Carnet d’expédition : « Qeqertap Ilua » Eric Chazal 18 décembre 2016.