Après une soirée d’exception dédiée au Spitzberg ce mardi 26 septembre dans notre agence de Paris, en présence de Gérard Bodineau, Marie Foucard et Dominique Albouy, nous souhaitions revenir sur la sortie de la 5ème édition d’un des guides de référence sur cette région reculée du monde.

Un guide refondu et plus complet

Le guide évolue avec cette cinquième édition. Une nouvelle maquette, plus aérée et moderne, des informations actualisées et surtout des chapitres complètements revus. L´histoire a été réécrite en collaboration avec Marie Foucard, la flore a été complétée par la description d’espèces plus représentatives, les informations pratiques ont été regroupées dans une partie « Voyager et vivre au Svalbard » avec la collaboration de Dominique Albouy, la description des sites a été largement étoffée pour inclure plus de 50 sites parmi les plus visités.

Le Spitzberg, couronne arctique de la Norvège

Le guide se focalise sur 6 sites :

  • La région centrale, qui s’étend autour de l’Isfjord, et de ses différents bras donnant accès à de nombreuses baies, glaciers en pente douce et vallées. C’est la région la plus facile d’accès. Elle est traversée par de grandes vallées libres de glaciers. On peut y pratiquer de multiples activités : ski de fond, motoneige et traîneaux à chiens au printemps, randonnée pendant l’été.  On y trouve également la plus grosse concentration de rennes de tout l’archipel du Svalbard.

Renne - Spitzberg - Norvège - ©Christophe Vanquathem

Expédition en kayak dans l'Isfjord - Spitzberg - ©Gwen Masson Schaeffer

Templefjord - Spitzberg - Norvège - ©Annick Terrier

 

  • Le sud du Spitzberg, région peu visitée et peu connue. Elle arbore un paysage montagneux aux altitudes moyennes : peu de sommets dépassent les 1000 mètres, hormis le Hornsundtind qui culmine à 1431 mètres. Les montagnes sont entrecoupées de glaciers dus au climat froid et humide. En effet, le courant du Spitzberg Est apporte de l’eau froide et de la banquise jusqu’à très tard dans l’année, parfois même jusqu’à l’été.

Montagnes - Spitzberg - Norvège - ©Latitude Blanche

 

  • Le nord-ouest du Spitzberg, délimité par le grand Austfjord à l’est et l’Isfjord au sud. Elle comprend l’Avant-terre du Prince Charles, une île tout en longueur composée presque essentiellement de montagnes, et une partie « continentale » que l’on peut découper en deux zones géologiques et climatiques différentes. L’ouest présente un relief alpin et beaucoup de glaciers, l’est est connue comme la zone la plus sèche de l’archipel, sans glaciers et au relief accidenté.

Glacier géant de Von Post - Spitzberg - Norvège - ©Annick Terrier

Le Plancius dans la baie du 14 juillet dans l'Archipel du Spitzberg - ©Christophe Migeon

Le Plancius dans la baie du 14 juillet dans l’Archipel du Spitzberg 

 

  • Le nord-est du Spitzberg, dans la partie orientale de l’île, moins fréquentée, moins étudiée et donc moins cartographiée. Les informations nautiques sont à ce jour incomplètes à ce sujet par manque de relevés. C’est la zone la plus englacée du Spitzberg, l’accès y est très difficile.

Ski à pulka au Spitzberg - Norvège - ©Joël Le Coz

 

  • Les îles du Nord et de l’Est, appartenant toutes à l’un des trois réserves naturelles de l’est de l’archipel du Svalbard.

Morse - Spitzberg - Norvège - ©Yann Lemoine

Phoque - Spitzberg - Norvège - ©Christophe Vanquathem

 

  • L’île aux Ours, île aride, la plus méridionale de l’archipel du Svalbard, est située à mi-chemin entre le Cap Nord en Norvège et le Spitzberg. Elle ne se laisse deviner que rarement, la plupart du temps entourée d’un épais brouillard. Ce brouillard est causé par sa position, entre les masses d’eau froide venues du pôle et celles, plus chaudes, venues de l’Atlantique par l’ouest. L’île est parfois prise dans les glaces de la banquise hivernale et reçoit ainsi la visite d’ours polaires. L’explorateur Willem Barents, qui a donné son nom à l’île, a pourtant eu de la chance de tomber sur des ours car le reste de l’année, leurs visites sur l’île se font de plus en plus rares !

Spitzberg - Norvège - ©Christophe Vanquathem

 

Vous trouverez également des chapitres sur l’histoire, le climat, la géographie, la faune et la flore du Spitzberg d’aujourd’hui, ainsi que des conseils pour voyager et vivre au Svalbard.

Petite surprise : chaque exemplaire du guide est dédicacé par l’explorateur Jean-Louis Etienne !

Quelques mots sur l’auteur

Gérard Bodineau est spécialiste des régions polaires. Il découvre le Spitzberg en 1986 et se passionne pour l’Arctique, allant jusqu’à conduire des expéditions Grand Nord Grand Large. Depuis 2004, il travaille comme guide et chef d’expédition dans différentes régions : Spitzberg, Groenland, Géorgie du Sud et Péninsule Antarctique.

 

Où trouver le guide ?

Sur le site de notre librairie en ligne ! Vous y trouverez également plusieurs autres guides Grand Nord Grand Large sur le Groenland ou encore l’Antarctique et les terres australes, élaborés avec soin par nos équipes.