Pierre Auzias, français vivant à Uummannaq, nous raconte de façon très poétique l’arrivée de l’hiver au Groenland.

« Nous plongeons désormais dans les  « temps sombres ». Ainsi les Groenlandais nomment la nuit polaire. Le soleil s’est retiré le 9 novembre dernier derrière les hauts massifs montagneux de la péninsule de Nussuaq. Il ne réapparaîtra que le 4 février prochain. La lumière bascule quotidiennement vers le sud-ouest et dans un mois il fera nuit noire.

Déjà les narvals ont été vus sous nos maisons en fin de semaine dernière. Cela devrait également signifier que la banquise sera là un peu plus tôt que d’ habitude. L’escale des oies canadiennes, rentrant sur l’Europe, à la mi-août, a aussi été observée avec un bon mois d’avance sur les temps affichés les années précédentes.

Les précipitations de neige furent quotidiennes ces trois dernières semaines. L’hiver est là et le poêle à pétrole ronronne rendant la maison douillette.

Dehors, les chiens ont abandonné la station assise pour dormir, roulé en boule le museau sous les pattes. Leur mue à peine terminée, il s’agit de bien les engraisser en vue des premières sorties d’entraînement. Des enfants impatients ont accroché à la fenêtre de leur chambre les étoiles et autres guirlandes électriques multicolores devançant l’appel du premier dimanche de l’Avent. Nous ne sommes pourtant qu’au début de novembre ! »

  • Retrouvez toute l’ambiance du Groenland à travers nos voyages.