Les blogueurs de Trip in Wild sont partis avec Grand Nord Grand Large pour une aventure hors du commun, au cœur de l’Isfjord. Voici leur récit.

« Longyearbyen, 78°N, dernière ville située dans l’arctique extrême, à 1300 kilomètres du pôle Nord. Nos pieds foulent pour la première fois l’île du Spitzberg, une terre sauvage et préservée, généralement décrite comme le royaume des ours blanc.

Front de glace en kayak, Spitzberg

Front de glace en kayak, Spitzberg

 

Ici, il règne une ambiance de bout du monde, où il n’est pas rare de croiser un habitant armé, où encore un renne se promenant autour des maisons de cette ville du grand nord. Mais notre aventure ne se trouve pas là. Il suffit de faire quelques pas pour se retrouver au cœur d’une nature brute, constituée de toundra et de montagnes. Les routes sont inexistantes au Spitzberg, c’est donc en bateau que les déplacements se réalisent ! Cette expédition se fera en itinérance sur des kayaks, au cœur du gigantesque Isfjord. Après une présentation du matériel d’expédition, les kayaks sont chargés dans le navire qui se rend à Pyramiden, une ville fantôme russe.

Notre Bivouac, au Spitzberg

Notre Bivouac, Spitzberg

 

Le bateau nous dépose au lieu de notre premier campement, situé en face du Templefjord. La vie au camp est toute une organisation : plusieurs tentes deux places, une tente mess qui sert de cuisine et de salon, les kayaks, et puis des vivres pour tenir plusieurs jours en autonomie.

L’ours polaire est un animal omniprésent lorsqu’on vit en extérieur : chaque déplacement se fait en groupe, et des tours de garde sont effectués durant les heures de sommeil.

Deux heures par personne, passées à surveiller qu’aucun ours ne s’approche des tentes. Deux heures à scruter les horizons à la jumelle. Deux heures à profiter pleinement de l’instant, entourés de ces paysages qui paraissent encore inexplorés.

La contemplation est infinie

La contemplation est infinie

 

Les montagnes du Templefjord sont sans doute les plus majestueuses qui nous a été donné de voir, avec leur forme si caractéristique, donnant leur nom au fjord. Randonner et partir à l’ascension de l’un de ces sommets est une expérience unique. Nous suivons notre guide, et cherchons les meilleurs passages dans ce décor où les sentiers n’existent pas.

Du haut de ces montagnes du bout du monde, le panorama sur les glaciers est imprenable. Sous nos pieds, les falaises, où de nombreux oiseaux migrateurs nichent, tombent à pic.

Fulmar boréal, macareux moine et oie offrent un spectacle continu. La végétation est extrêmement rare et précieuse, sur ce sol qui est quasiment gelé en permanence. Mais lorsqu’on y regarde de plus près, entre deux pierres, plusieurs variétés de fleurs survivent durant des semaines, grâce à la pollinisation naturelle due aux vents.

Falaises du Templefjord, Spitzberg

Falaises du Templefjord, Spitzberg

 

Au détour d’une colline, les rennes veillent. Des animaux très curieux de la présence de l’homme, ce qui amène à des rencontres inoubliables, comme ce jour où un jeune nous a approché à quelques centimètres seulement… ! Chaque jour apporte son lot d’émotions, mais celui qui a été le plus fort est certainement le jour où nous avons quitté le camp, pour pagayer au plus près des glaciers ! A bord des kayaks, nous évoluons au cœur de ce décor arctique, entourés d’icebergs, qui crépitent au contact de l’eau de mer… Le mur de glace de l’impressionnant glacier Tuna, haut de plusieurs mètres, n’est plus qu’à quelques dizaines de mètres.

Glacier de Tuna, Spitzberg

Glacier de Tuna, Spitzberg

 

Soudain, au détour d’un bloc de glace, un phoque barbu nous observe, avec ses grands yeux et son regard interrogatif. Évoluer, avancer, découvrir une région en kayak, à la force de nos bras, et sans polluer, prend tout son sens à cette latitude, là où les eaux subissent le réchauffement climatique.

Le kayak est une façon douce de voyager, qui permet de se focaliser sur une région en prenant le temps, plutôt que de courir pour voir tout un pays : découvrir moins, mais mieux.

Ce séjour passé sur les terres sauvages du Spitzberg fut une aventure inoubliable, des moments uniques et des rencontres avec la faune sauvage, qui resteront gravés dans nos mémoires pendant très longtemps… ! »

Rives du Templefjord, Spitzberg

Rives du Templefjord, Spitzberg

 

Si vous souhaitez, à votre tour, partir à la découverte des glaciers de l’Isfjord, vivez une expérience unique en kayak au Spitzberg.