Le blog de glace – Grand Nord Grand Large

Plus de 30 ans d'aventures polaires

Chroniques arctiques

09Mar. 2016

Richard Sears, Biologiste spécialiste des baleines – Canada

Franco-américain, Richard est le fondateur et directeur de la station de recherche des îles Mingan, fondée en 1979. Chaque été au Canada, son équipe de chercheurs accompagne nos voyages Grand Nord Grand Large à la rencontre des baleines.

©Corinne Galvez -Richard Sears, Biologiste spécialiste des baleines

En quoi consiste votre travail au quotidien ?

Chaque jour où nous pouvons aller en mer; nous collectons des photos et des données de biopsie, qui sont les bases de nos études à long terme sur les baleines et nous permettent d’enrichir « notre catalogue d’individus observés ». Nous collectons également des données sur leurs comportements, comme par exemple leur façon de se nourrir et leurs interactions sociales. Nous plaçons des marqueurs satellites pour suivre certains individus sur de des grandes distances et de longues périodes. C’est fascinant de savoir ce qu’ils font sous l’eau, comment ils se déplacent, en combien de temps. Comme une vision 3D de leurs mouvements dans la colonne d’eau. Nous observons également les conditions météo ou la présence d’oiseaux, pour avoir des données quotidiennes précises, ce qui est vraiment vital pour nos recherches.
Lire la suite…

03Mar. 2016

Qui es-tu, Ours Esprit ?

Dans les forêts canadiennes de Colombie-Britannique, il existe une espèce unique d’ours blanc qui n’est pas un ours polaire : l’ours Kermode, également appelé Ours Esprit.

Quand la génétique s’en mêle

Objet d’études pour de nombreux scientifiques, il n’est pas albinos : appartenant à l’espèce des ours noirs, la particularité de sa fourrure est due à une anomalie génétique, la présence d’un gène récessif. Il peut ainsi naître de deux ours blancs, d’un noir et d’un blanc ou encore de deux ours noirs si le gène récessif est présent chez ses deux parents.

©C Tim McGrady

Lire la suite…

10Déc. 2015

Rencontre avec Alexey, guide en Sibérie

Alexey

Guide depuis près de 20 ans dans la région du lac Baïkal, Alexey connait bien les peuples de Sibérie, il emmène chaque année des voyageurs à leur rencontre.

Comment avez-vous construit un lien avec les éleveurs de rennes de Yakoutie ?

C’est grâce à Nicolas Vanier et son film « Loup » ! Nous avons travaillé ensemble sur le tournage, dans les montagnes de Verkhoyansk. Je m’occupais des rennes, de la liaison avec les Evènes. J’ai beaucoup aimé la Yakoutie, la région et ses montagnes.

Loup-NVanier-1Je me suis lié d’amitié avec des éleveurs. Dès la fin du tournage, je me suis demandé comment revenir à Topolinoë. Je voulais absolument revoir mes amis, cette région que j’avais tant aimée. Le plus simple a été de créer des voyages en immersion, avec eux !
Lire la suite…

07Déc. 2015

La fête des éleveurs de rennes

Chaque année entre mi-mars et mi-avril, la Sibérie célèbre la fête des éleveurs de rennes. Cet événement accueille le retour du soleil et des beaux jours dans la joie, les jeux et les nombreux rassemblements de familles aux quatre coins de la région. Elle perpétue la tradition des célébrations ancestrales, qui donnent aujourd’hui encore un sens à la vie des éleveurs de rennes.

En Yakoutie, la légende dit même que c’est l’ambiance incroyable de cette fête qui a mit fin à la nuit polaire !

«Il y a bien longtemps, dans la toundra, il n’y avait pas de soleil. Toute l’année on pouvait voir la longue et interminable nuit polaire, parfois une lune brillante et des aurores boréales. Apparurent alors deux enfants, une fille et un garçon. Ces derniers n’avaient qu’un seul souhait en tête : voir le soleil ; ils l’invitèrent donc , et le soleil accepta l’invitation. Lorsque tous les habitants de la toundra surent que le soleil venait, ils organisèrent une grande fête en son honneur où l’on chanta, on dansa et organisa des jeux durant plusieurs jours. Ce fut pour le soleil une si grande fête, une si grande joie pour lui d’y participer, qu’il décida alors de rester, aussi bien le jour que la nuit. C’est depuis ce jour qu’au printemps et en été, le soleil illumine la toundra, lui procurant joie de vivre et bonheur»
Lire la suite…

13Nov. 2015

Le froid sibérien : point de vue d’une sibérienne

Fenêtre gelée - Baïkal - Sibérie - Russie

Je suis sibérienne et j’habite en France. Si on me demande « qu’est-ce qui vous manque le plus à Paris ?  » je n’hésite pas une seconde : l’hiver de la Sibérie !
Lire la suite…

17Sep. 2015

Une carte mémoire retrouvée intacte au Spitzberg après 6 ans d’hibernation !

Nooderlicht

Incroyable mais vrai !!! 6 ans après, une carte mémoire égarée au Spitzberg retrouve sa propriétaire.

On ne le dira jamais assez : le froid possède un excellent pouvoir de conservation !

Un pouvoir qui peut également protéger les photos et les films. Les pellicules peuvent en effet survivre longtemps dans la glace. C’est ainsi qu’en 1930, un groupe de pêcheurs norvégiens chassant le morse et le phoque à proximité de l’île de Kvitøya au nord-ouest du Spitzberg, a découvert les journaux de bord et les pellicules photos de l’expédition suédoise S.A. Andrée, partie en 1897. L’expédition, dont le but était d’atteindre le pôle Nord en ballon, péri au large de l’archipel. Une découverte qui tient du miracle après 33 ans d’exposition à la morsure du froid et des éléments.
Lire la suite…

26Mar. 2015

L’éclipse : instant magique à jamais

Randonnée à ski dans le Templefjord - Spitzberg - éclipseLa semaine dernière nous avons emmené une poignée de passionnés d’astres et de Terres Polaires admirés l’éclipse solaire au Spitzberg.

Ce voyage « Eclipse totale du soleil au Spitzberg à ski » a été accompagné par Ludovic, guide Grand Nord Grand Large, qui a déjà partagé avec nous quelques photos et une vidéo.

Pendant que nos équipes à ski admiraient le phénomène à quelques 1000 mètres d’altitude sur le massif du Nordenskiöldland, notre ami Dan Celius, lui, avait planté sa camera prêt du cap Liné sur la côte ouest du Spitzberg. Et bien lui en a prit, car il nous ramène des images extraordinaires qui vous feront vivre ou revivre cet instant magique.
Lire la suite…

23Mar. 2015

Sous la lumière de l’éclipse

© L. Bousquet - éclipse 2015 - Spitzberg

Notre guide Ludovic, nous a envoyé quelques photos de l’éclipse solaire prises lors du voyage « Eclipse totale du soleil au Spitzberg à ski« . Il partage avec nous son expérience et toute son émotion lors de ce moment si magique et dans ce sublime cadre qu’est le Spitzberg. Lire la suite…

19Mar. 2015

La baleine franche

La baleine franche du Groenland : un artiste réputé de l’océan Arctique

Baleine franche boréale_Amos_Nachoum_Oceanwide Expeditions(2)

Plusieurs populations de baleines franches du Groenland sillonnent les eaux froides des océans de l’hémisphère Nord le long des côtes du Groenland et du Spitzberg.

La baleine franche vit à la limite de la banquise et migre en fonction des saisons. La migration printanière débute vers avril-mai. Les baleines se déplacent individuellement ou par petits groupes, et remontent vers le nord par flux successifs, en longeant les côtes. Elles s’installent dans les eaux polaires (fjords, baies et embouchures de fleuves) qui regorgent de nourriture l’été, et passent cette période à s’alimenter. Vers la fin de la saison, lorsque la banquise commence à se former, elles amorcent alors leur migration vers le sud, passent plus au large des côtes puis gagnent rapidement les sites hivernaux de mise bas. Lire la suite…

06Mar. 2015

Hommage à Paul-Emile Victor, disparu il y a 20 ans

© Centre Paul-Emile Victor

Aujourd’hui nous rendons hommage à Paul-Emile Victor disparu il y a 20 ans. Cet explorateur, scientifique, ethnologue, écrivain, a été le fondateur des très célèbres Expéditions polaires française. A travers ses travaux de recherche en Arctique et en Antarctique, il a  insufflé la passion des mondes polaires à de nombreuses personnes. Lire la suite…