Lundi 20 mai, Julie et Youssef ont profité de l’escale technique d’« Anakena » à Cherbourg pour découvrir le nouveau bateau de la flotte Grand Nord Grand Large. L’occasion aussi pour eux de rencontrer (ou retrouver) le skipper, Eric Dupuis.

A bord de l’Anakena

Dans le port de Cherbourg, « Anakena » se dresse fièrement dans sa robe bleue et se fait remarquer : elle dépasse en taille, et de loin, les nombreuses petites embarcations et voiliers amarrés aux pontons du port de plaisance.

Le trajet en train fut long depuis Paris (trajet auquel il a fallu ajouter des trains en retard et beaucoup d’attente à Saint Lazare), mais finalement tout cela laisse place à l’excitation de monter à bord et découvrir pour la première fois ce yacht polaire dont on a tant entendu parlé chez Grand Nord Grand Large ces derniers mois.

Eric et sa compagne Claude se succèdent pour nous faire visiter le bateau. Il faut dire que tous les deux sont très sollicités : une escale technique n’est jamais une mince affaire et pas vraiment un moment de répit pour l’équipage. Cet arrêt à Cherbourg est l’occasion de préparer le bateau au mieux pour la première saison au Spitzberg, mais aussi de gérer tous les aspects administratifs.

Timonerie, carré, cuisine, cabines et salle de bains : les espaces communs et privatifs se succèdent et sont aussi spacieux les uns que les autres.

« Anakena » accueillera 9 passagers et 3 membres d’équipage dans des conditions de confort optimales et ce n’est qu’un début puisque Claude et Eric nous parlent déjà, emplis d’enthousiasme, des projets d’aménagement et d’amélioration qu’ils comptent mettre en place. Nul doute que le confort à bord est leur vraie priorité pour accueillir les passagers de Grand Nord Grand Large dans les meilleures conditions.


Nous découvrons des espaces extérieurs, très haut à l’abri de l’eau, qui offrent une multitude de points d’observations : le vaste pont à l’avant et l’espace détente à l’arrière avec banquettes et table, le toit de la timonerie pour prendre de la hauteur et regarder toujours plus loin… quant aux plus courageux, ils grimperont au mat et s’installeront dans le nid-de-pie !

On a adoré :
– La plateforme à l’arrière (marina) qui permettra des accès faciles à bord depuis les zodiacs ou les pontons
– La grande Suite de l’Armateur, avec son grand lit double et sa salle de bains privative
– Le nid-de-pie : idéal pour guetter la faune ou s’isoler en observant l’horizon

Cet après-midi sous le soleil de Cherbourg se termine en souhaitant à « Anakena » et ses futurs passagers de belles navigations ! En effet, le bateau s’apprête notamment à explorer les glaces du Spitzberg cet été avant de se diriger au cœur de l’archipel des Lofoten.