Le blog de glace – Grand Nord Grand Large

Plus de 30 ans d'aventures polaires

Les navigations en voilier

19Déc. 2018

La Route du Whisky

Certains vous diront que la route du whisky passe par les Highlands, ils auront raison. Mais notre parti pris est celui des whiskies tourbés au caractère affirmé, ceux que l’on trouve dans les Hébrides intérieures.

Notre préférence va à Islay, où nous pouvons mouiller dans le loch Indaal, au pied de la distillerie Bowmore. La visite se révèle très intéressante puisque nous assistons à la fabrication du whisky : de la germination du grain jusqu’à la distillation finale. Une visite de la cave est également réalisée et nous pouvons y voir certains fûts qui renferment des millésimes très anciens. Islay offre un grand choix de whisky parmi les plus connus : Lagavulin, Ardbeg, Caol Illa; Laphroaig …

Ile d'Islay, Ecosse

Ile d’Islay, Ecosse

Ce choix nous permet aussi – et surtout ! – de visiter l’une des plus belles régions d’Europe. La côte ouest de l’Ecosse recèle un nombre d’îles impressionnant. Au départ d’Arzal en Bretagne sud, nous ferons route rapidement vers le nord. Nous apprécierons l’ambiance de la navigation en haute mer, le rythme des quarts, les manœuvres de voile, nous apprendrons à utiliser les vents et les courants.

Après l’escale d’Islay, nous continuerons vers l’île de Jura et les belles randonnées dans le Loch Tarbert. Nous pourrons admirer les falaises de basalte de l’île Staffa, mouiller à Mull, Skye, Rum, Eigg. Le seul désagrément de ce voyage réside dans le choix des escales, il faudrait plus d’un été pour profiter de cette si belle région.

À bord de l'Algol, en Écosse

À bord de l’Algol, en Écosse

Irons-nous côté Est du Minch ou côté Ouest sur les traces de Peter May ? Sa trilogie a pour décor les Hébrides extérieures aux côtes très découpées par des lochs offrant de très nombreux mouillages.

Lors de cette croisière, nous choisirons les escales au gré de nos envies, qui seront souvent guidées par la météo !

Alors… Une envie de partir à l’aventure sur La Route du Whisky ?

14Nov. 2018

A bord du Noorderlicht : baleines et aurores boréales

Aymeric, chef de produit croisière chez Grand Nord Grand Large, est actuellement à bord du Noorderlicht. Il nous a fait parvenir quelques nouvelles, voici son récit de voyage.

Navigation à bord du Noorderlicht

Navigation à bord du Noorderlicht

« Nous avons embarqué à bord de la goélette « Noorderlicht » samedi soir, à Tromsø, sous un ciel illuminé par nos premières aurores boréales. Le lendemain, nous avons navigué toute la journée. Le troisième jour, nous avons eu la chance d’observer des baleines et des orques. Une baleine a même sauté entièrement hors de l’eau devant nous, c’était spectaculaire !

A la nuit tombée, nous avons accosté près d’une ferme à saumons pour faire une courte ballade dans les environs. Les nuages étant également au rendez-vous, nous n’avons malheureusement pas pu voir d’aurore boréale.

Le quatrième jour, nous avons cherché d’autres groupes de mammifères, mais sans succès ! Nous sommes retournés au même endroit que la veille, où nous avions été plus chanceux…et cela a payé : nous avons à nouveau pu observer de nombreux animaux. La météo se dégradant, nous avons fait route vers l’Ouest.

Le Noorderlicht dans la région de Tromso - Norvège

Le Noorderlicht dans la région de Tromso

Après avoir navigué jusqu’à une usine de crevettes, nous avons accosté à proximité de cette dernière. Nous avons amarré et fait une petite balade nocturne.

Le lendemain, nouvelle balade, matinale cette fois ! Nous sommes allés à un point de vue plus en hauteur afin d’avoir une vue plus global sur les environs, puis sommes ensuite repartis, en direction de l’Est. A la bonne surprise générale, un petit vent de travers nous a permis de hisser les voiles, une expérience fabuleuse. Puis, le vent soufflant trop fort pour pouvoir faire des observations animalières, nous cherchons donc un lieu pour randonner ! »

Vous aussi, partez observer les baleines et aurores boréales au départ de Tromsø !

31Oct. 2018

En avant pour la Route du Rhum

Morgane Ursault-Poupon est née en 1986, l’année où son père, le célèbre coureur Philippe Poupon, remportait la troisième Route du Rhum.

Morgane Ursault Poupon

Cette fois-ci, c’est elle qui prendra le départ de Saint Malo, à bord du monocoque de 12 mètres « Fleury-Michon Bio » (Classe 40) dimanche prochain. C’est sa première course au large car Morgane est habituée à la fréquentation des hautes latitudes des cinquantièmes et soixantièmes entre la Géorgie du Sud et l’Antarctique.

Le voilier Fleury Michon

Marin professionnel et co-skipper à bord du voilier « Paradise » avec Arnaud Dhallenne, elle navigue habituellement dans des mers dures, en compagnie de passagers qui viennent découvrir l’univers incroyable des terres australes, au départ d’Ushuaia.

Morgane a doublé le cap Horn une bonne dizaine de fois !

Dans quelques jours, elle franchira la ligne de départ, cap sur la Guadeloupe et elle a tout naturellement trouvé en la journaliste Audrey Pulvar, la marraine qui la soutient. La journaliste est présidente de la fondation pour la Nature et l’Homme.

Audrey Pulvar et Morgane Ursault Poupon

Tout l’équipe Grand Nord Grand Large souhaite à Morgane « bons vents » et une belle place au classement !

Pour retrouver les croisières de « Paradise » : Péninsule Antarctique à la voile

24Juin. 2009

Voile/Spitzberg – Albarquel

Croisière à la voile, le long des côtes du Spiztberg…. A suivre !
Lire la suite…

02Juin. 2009

Voile/Spitzberg – A bord de Southern Star – Around North America

Les membres de l’expédition sont actuellement en route pour NewYork. « Southern Star » a quitté Fort Lauderdale le 24 février comme convenu au planning. La régularité avec laquelle le voilier polaire suit son chemin depuis le début de l’expédition est exemplaire. L’équipage sait qu’il ne faut surtout pas relâcher l’attention. La route est encore longue jusqu’à Tromsø.
Lire la suite…

15Nov. 2008

Voile/Géorgie du Sud – Vaïhéré

Au petit matin d’un lundi Port Stanley était encore tout endormi quand Vaihéré a largué les amarres pour naviguer plein est, toutes voiles dehors. Cinq jours de traversée pendant lesquels chacun a laissé son amour propre dans sa couchette pour prendre ses quarts, rire au premier albatros et afficher une bonne mine même en cette fameuse journée où la mer s’est un peu déchainée…….
Lire la suite…