Le blog de glace – Grand Nord Grand Large

Plus de 30 ans d'aventures polaires

Suivi des expéditions

12Juil. 2012

Tour du Spitzberg et découverte de l’île Blanche avec Jean-Luc et Nicole Albouy

Plancius - ©Oceanwide Expeditions
Lire la suite…

09Juil. 2012

A bord du Plancius avec Jean-Luc Albouy

Itinéraire de la croisièreJean-Luc et Nicole Albouy, fondateurs de l’agence Grand Nord Grand Large, et d’autres membres de l’expédition, nous font vivre la croisière sur le Plancius qui suit actuellement la route empruntée autrefois par les baleiniers hollandais. Les traversées seront l’occasion de fêter les 30 ans de Grand Nord Grand Large par des rétrospectives de films et de diaporamas projetés au cours des 20 années du Festival International du Film Polaire, organisé par l’agence.
Epilogue :
En additionnant toutes les photos, prises par chacun, c’est plus de 8000 photos qui ont été faites au total…
Pour en voir une (petite) sélection, cliquez ici.

15Mai. 2012

suivez Yannick long sur son expé en kayak le long des côtes sud ouest du Groenland

Le long des côtes du Groenland Sud avec Yannick Long La saison d’été est très importante aux yeux de Yannick car c’est le moment où il passera au moins 3 mois dans les régions polaires et y accompagnera des groupes variés et intéressants. Il y pense toute l’année et n’attend que ce moment là. Ainsi, l’hiver, il l’occupe à travailler en France ou à voyager. Et pourtant, voilà deux ans qu’un projet mûrit dans sa tête. Il se met à rêver de partir seul en kayak dans ces régions qu’il affectionne tant. Lire la suite…

22Fév. 2012

Upernavik 24 juillet – 20 août 2011

Novembre 2010, le désir de repartir vers le Grand Nord se fait de plus en plus important. Le Grand Nord manque aussi beaucoup à Jean Pierre, nous décidons donc d’organiser notre voyage pour l’été 2011, aux paysages et lumières magnifiques.
Peu de temps après, notre petit groupe de six copains est constitué (Catherine, Christine, Jean Pierre, Mathieu, Philippe et moi-même).
Lire la suite…

13Fév. 2012

Cap sur l’Antarctique à bord du Plancius

Nous vous proposons de suivre la navigation du « Plancius » le long des côtes de la Terre de Graham.

Mercredi 8 : Ca y est : hier, tout le monde a enfin pu embarquer (les derniers sont arrivés à 45 minutes de l’embarquement) avec tous les bagages et « Plancius » a quitté le port d’Ushuaia vers 18h00.
Ce matin, le bateau a quitté la zone du cap Horn et met le cap sur l’Antarctique.

Vendredi 10 : La navigation continue cap au Sud. Après une traversée du passage Drake dans de bonnes conditions (houle modérée) « Plancius » fait escale à Leith Cove, puis à Cuverville en matinée. Le débarquement s’organise à Neko Harbor puis  Camping à Leith Cove, pour ceux qui ont choisi l’option.

Durant la navigation, nous assistons à plusieurs très belles observations de baleines à bosse depuis le bateau et les zodiac, les baleines se trouvant à quelques mètres des canots pneumatiques, avec un baleineau qui est venu faire du « spy-shop » quasiment à toucher le zodiac (Spy-shop : la tête dressée complètement hors de l’eau, surveillant aux alentours avant que le baleineau tourne sur lui-même et s’enfonce à nouveau dans l’eau).

Samedi 11 : les campeurs sont récupérés à 5 heures du matin car la météo est en train de changer et le vent se lève (40 nœuds). Navigation dans le canal Neumayer et visite de Dorian Cove.

Dans l’après-midi, « Plancius » est le 1er bateau de la saison à naviguer dans le canal Lemaire qui vient enfin de s’ouvrir à la navigation après avoir été fermé tout le début de saison, par la glace. En soirée barbecue dans le détroit de Pénola en compagnie des scientifiques de la station de Vernadskiy, invités à bord.

Dimanche 12 : débarquement à la base puis au refuge historique de « Wordie hur ». Le personnel de la base est heureux de nous recevoir, d’autant que nous sommes le premier groupe de la saison à venir les visiter. Balalde en zodiac, avec de nombreux phoques léopards.
Magnifique soleil couchant à Port Charcot. Visite du site qui avait été occupé par le Cdt Charcot (cairn, abri magnétique)et des colonies de manchot.

Lundi 13 : Après avoir suivi les baleines lors d’un « safari baleines » dans la baie Wilhelmina, ancien site fréquenté au début du XXième siècle par les baleiniers, Plancius a mis le cap sur les Shetland du sud et vient de pénétrer dans le cratère de l’île Déception, et un débarquement est prévu dans la baie des baleiniers.

Après une visite de la pointe Elephant puis de l’île Aitcho dans l’après-midi, le bateau mettra le cap sur la Terre de Feu dans la nuit.

Mardi 14 : Après 2 journées de grand beau temps le long de la Terre de Graham, la dernière journée dans les Shetland du Sud, se déroule dans des conditions mitigées. Un débarquement est tenté, dans l’après-midi à Half Moon dans des conditions correctes. Puis Plancius met le cap sur la Terre de Feu en soirée.

Jeudi 16 : Plancius se rapproche de la Terre de Feu pour un débarquement demain matin. Les conditions de navigation sont excellentes avec du très beau temps pour le Drake retour : peu de vent, peu de houle, mer belle.
Le pilote doit embarquer dans la nuit pour l’entrée du bateau dans la baie d’Ushuaia demain en tout début de matinée.

Vendredi 17 : Tout le monde quitte le bateau ce matin, avec les vols de retour vers l’europe.

Voir notre Journal de voyage

Voir ce voyage

 

27Déc. 2011

Le tour de la Terre de Feu en catamaran…

Si vous étiez aux voiles Polaires, vous les avez vu présenter leur projet…

Après sa tentative de traversée de l’Océan Arctique, Sébastien Roubinet, s’est fixé un nouveau défi, cette fois en compagnie d’Yvan Bourgnon :

réaliser le tour de la Terre de Feu en cata de sport sur un parcours de 430 Milles sans escales et sans assistance en un temps record : en effet, près de 3 jours non stop, seront nécessaires, sans jamais pouvoir dormir, ni vraiment se reposer.

Rendez-vous à Lyon, au festival International du film polaire, où si tout s’est déroulé normalement, ils devraient peut être, pouvoir nous présenter les premières images… mais comme on dit au Groenland : « Imaqa ! »

27 Décembre :

2ème jour à Ushuaïa, le bateau est presque prêt. Le vent est très instable et monte régulièrement à 50Noeuds. On espère faire notre première navigation demain. Le cadre est juste indescriptible de part la puissance de la nature et l’ambiance qui y règne.

Le club nautique de Ushuaia,
avec en arrière plan, le Mont Olivia qui culmine à 1 476 mètres.

28 décembre:
2ème jour à Ushuaïa, le bateau est presque prêt. Le vent est très instable et monte régulièrement à 50Noeuds. On espère faire notre première navigation demain. Le cadre est juste indescriptible de part la puissance de la nature et l’ambiance qui y règne.

31 décembre :
Nos premières navigations en terres australes sont un un vrai délice. Encore un peu de mise au point et nous devrions réussir à être prêt pour le 5 janvier. Les dépressions s enchaînent à une vitesse déconcertante.. Notre petit bateau est très courtise, nous avons proposé quelques baptêmes mais nous n avons pas de succès, bizarre !!!

2 Janvier:
Maintenant en Standby, nous attendons les autorisations qui pourraient arriver à partir du 8 janvier.

3 Janvier :
Pas de vent à Ushuaïa aujourd’hui , un comble : nous en profitons pour régler les formalités très complexes ici, finaliser le transport container retour du bateau en espérant qu’il revienne bien à la maison…

Bonnée à tous et un grand merci pour vos nombreux messages de soutien..

4 Janvier:
Sortie avec des rafales à 50 Noeuds de vent aujourd’hui, il y a bien longtemps que je n’avais pas vécu cela en cata de sport…. avec 8m2 de gv, on volait littéralement sur l’eau… 3 dessalages mais rien de cassé, le bateau nous impressionne par sa solidité… Pour info, ils avaient annoncé 15-20N de vent à la météo 2h avant de partir sur l’eau !!!

9 Janvier:
Après une navigation de 25 milles, nous sommes arrivés à Puerto Williams ou nous devons réaliser nos dernières formalités. La fenêtre météo du jour s est refermée. Il nous reste plus qu’à patienter jusqu’à la prochaine.. Au programme : crapahuter le glacier pour rester en forme…
Puerto Williams nous donne envie de s installer ici, tout y ait, des chiliens adorables et souriants, une montagne et une nature magnifique, terre qui voit passer des voyageurs en quête d un monde meilleure et d un grand enrichissement personnel, on savoure ces quelques jours ici…

11 Janvier:
Puerto Williams a décidé de nous garder en pension pour un petit moment avec des dépressions très fortes qui vont s’enchainer sur la semaine entière. Au programme : repos, patience, sport et découverte…

15 Janvier:

Un tremblement de terre de 6,5 sur l’échelle de Richter entre l’Antarctique et le Cap Horn vient de sortir, l’histoire de renforcer la petite houle qui nous attend….

16 Janvier:

J-1 : Chaud devant pour un départ à 8h heure française pour ce Défi Terresens, si le canal de beagle devrait être praticable, ce n’est pas le même deal pour le pacifique qui est confirmé avec une forte houle de 6mètres et des vents qui peuvent souffler jusqu’à 80km/h. Enfin nous allons pouvoir surfer des vagues interminables jamais fréquentées en cata de sport…

17 Janvier :

Ca y est, nos vaillants marins viennent de choper les vents portant… ca roule jusqu’au Horn… à l’aube !

18 Janvier :

Ils sont cap-horniers et à priori, ils font une pose dans l’archipel ou inexactitude des cartes ?
Ca sent la maison ! Plus que 150 milles pour rallier Puerto Williams (15 à 20 heures ?).

19 Janvier :  Ils sont arrivé !

Les premières réactions à chaud:
60h de bonheur, de tensions, de descentes de pistes noirs, de baston, de pétole, de doutes, d images hallucinantes… De loin le plus fou de mes navigations… Merci Seb, sans toi on ne serait pas rentre a la maison… On a savouré ce moment dans le silence pour l éternité…on est détruit mais conquis d un bien être merveilleux

21Nov. 2011

Cap Horn et glaciers de la cordillère Darwin

Dimanche 20/11 : Vaihere a pu doubler le horn et débarquer sur l’île pour aller saluer les gardiens du phare le plus australe du monde.

Ensuite, escale à caleta Martial pour fêter dignement les nouveaux cap-Horniers. Lundi 21, remontée sur Lennox puis Puerto williams avant de naviguer dans la zone des glaciers.

Vendredi 18/11 : Le voilier a pu quitter Ushuaia pour Puerto Williams, vers 11h après que l’on ait récupéré le bagage de Edmond Blanc. Le coup de vent est en cours. Ca mollit demain après midi.

23Août. 2011

Ultima Thulé et île Hans – suivi d’expédition

dd

Mardi 23/08
L’enregistrement à l’aéroport de Kangerlussuaq se fait en début de soirée pour un vol de nuit et tout le monde arrive à Copenhague en début matinée le 23/08. Deux bus permettent de découvrir le centre de Copenhague avant de retourner à l’aéroport pour les vols sur Paris.

Lundi 22/08
Kangerlussuaq
Après un débarquement tôt en matinée, le groupe part en excursion à la calotte puis visite du musée. Un déjeuner pique-nique est prévu, puis dernier repas en commun, au restaurant Roklubben avant l’enregistrement pour le vol Greenlandair, en soirée.

Dimanche 21/08
Sarfannguit

Escale dans ce petit port de la côte groenlandaise.


Lire la suite…

19Août. 2011

Alkhornet – suivi d’expédition


Voir le descriptif du séjour

Expédition en cours (accompagnée par Gwen Masson, départ le 8 août)

Lundi 8 août (écrit par Brigitte)
Aujourd’hui, pas de kayak mais une superbe randonnée où nous avons pu voir une partie de la faune : des milliers d’oiseaux, renards,  rennes à moins de 10 mètres. Joie et bonne humeur toujours présentes malgré une petite fatigue due au froid et à quelques courbatures. Mais admirer la nature cà se mérite. Fin de journée avec un hachis parmentier cuisiné !

Lire la suite…

19Août. 2011

Suivi d’expédition – Nathalie et Alain Antognelli au Groenland

suivi_expe.jpg
Nous voici depuis quelques jours dans les fjords du sud du Groenland. Nous avons séjourné à Narsamiit, le village le plus au sud du Groenland. Le paysage y est magnifique avec ses fjords et les hautes montagnes, dont certaines avec des langues glaciaires. Le paysage est très différent d’un fjord à l’autre. Par contre, pas facile de naviguer dans les fjords, toujours beaucoup de brises les remontant. Nous avons même appris à pêcher l’omble arctique, façon groenlandaise, sans canne à pêche, juste une bobine de fils avec un leurre de 30 gr au bout. Tout est dans le geste. C’est un vrai régal que de les regarder lancer la ligne. C’est Karolina de Qaqortoq – Igaliku qui nous a initié. Ca y est nous avons eu nos premiers poissons. Un vrai régal. Nous pensons avoir le temps d’aller faire un tour dans le fjord de Tasermiut, très réputé pour sa beauté des paysages, avec hauts sommets, lacs, glaciers.

Vous pouvez continuer à suivre notre position ici
Les derniers récits et photos ici

Nathalie et Alain ont participé au festival international du film polaire