Le blog de glace – Grand Nord Grand Large

Plus de 30 ans d'aventures polaires

croisière

06Avr. 2018

Grande découverte et signe positif pour l’écosystème en Antarctique

Manchots Adélie en Antarctique

Une immense colonie de plus 1,5 millions de manchots vient d’être découverte dans l’archipel des Iles Dangers. L’archipel détient plus de manchots que tout le reste de la péninsule Antarctique et représente ainsi la 3ème et 4ème plus grande colonie de manchots au monde.

Les manchots Adélie de l’archipel des Iles Dangers semblent avoir été préservés du récent déclin du reste de la péninsule Antarctique Ouest.

carte situation îles Danger - © wikipédiaLes Iles Dangers sont situés dans un archipel de sept Iles. Dans cet archipel la présence de manchots avait déjà était établie comme sur l’Ile Heroine, mais jamais une colonie de cette ampleur n’avait été découverte.

Une équipe de scientifiques a été missionnée sur place, à bord du bateau Hans Hansson, afin d’établir les comptages. Ces estimations proviennent donc de comptages directs sur le terrain, de comptages automatiques par ordinateur et d’images par drones.

Le nombre de manchots Adélie reste stable sur les Iles Dangers. Pour quelle raison ? La région semble avoir été largement épargnée par les changements environnementaux enregistrés dans les autres régions de la péninsule Antarctique Ouest, ce qui signifie que l’habitat et leur alimentation n’a pas été modifié.

Il serait souhaitable que la zone soit protégée et que l’importante colonie soit prise en compte par « l’Aire Marine Protégée » afin d’établir des restrictions pour les visiteurs.

 

Manchot en Antarctique

 

 

26Mar. 2018

Etre skipper au Spitzberg: l’ultime but !

© Christophe Vanquathem - Spitzberg - Norvège

Christophe est né en 1961 et, depuis sa tendre enfance il est particulièrement attiré par le monde marin. Dès sa jeunesse, il fabrique des maquettes, kayaks et planches à voile… Il dévore alors les récits marins des grands navigateurs comme Bernard Moitessier, Gérard Janichon.

L’appel du large

Au fil des années, il s’organise pour naviguer sur les mers du globe et achète son premier voilier à l’âge de 20 ans. Sur son Elizabethan 35, il décide de partir faire le tour du monde. Il passera beaucoup de temps aux Antilles et continuera sur la Polynésie française où il restera quelques mois.
La raison lui impose de vendre son voilier et de revenir travailler en France. Mais bien vite, l’appel du large est plus fort que la raison et, peu de temps après son retour, il achète son 2e voilier un Arpège qu’il emmènera aussi en Polynésie Française pour à nouveau quelques mois.

Pendant 7 années, il sillonnera les mers de l’Europe à la Polynésie française et la plupart du temps en solitaire.
La raison cette fois-ci est plus forte que lui et il revient en France travailler dans l’entreprise familiale, qu’il dirigera pendant plusieurs années. Durant cette période, il rencontre son épouse Marie-Diane à qui il donne le goût de la mer, des bateaux, des voyages sur l’eau. Ils s’offrent un Chance 37 des chantiers Wauquiez qu’ils utiliseront 1 fois par semaine, par tous les temps, pendant 7 ans.

© Christophe Vanquathem - skipper du Sillage - Spitzberg - Norvège

Lire la suite…

22Fév. 2018

Vivez une expérience maritime au côté de Yann Queffélec au Spitzberg

Cet été, Yann Queffélec, l’écrivain et navigateur , sera l’invité d’honneur de notre croisière autour du Spitzberg et de l’île Blanche à bord du Plancius. Cette croisière sera l’occasion pour les passagers d’échanger avec ce passionné de littérature, d’histoire de marins et de navigation.

La carrière Yann Queffélec débute avec une biographie du musicien Béla Bartók mais Yann Queffélec aime nous narrer les récits de personnage en mal d’amour, comme dans son livre L’homme de ma vie, consacré à son père.
Lauréat du prix Goncourt en 1985 pour son livre Les Noces barbares, Yann Queffélec est aussi un grand amoureux de la mer et de la Bretagne ; Moniteur de voile de l’école « Jeunesse et Marine », il en tire un ouvrage Jeunesse et Marine, École de Mer, École de Vie.  Ami et équipier d’Eric Tabarly, il nous conte leur passion commune pour la mer, les bateaux, à travers une biographie sur Eric Tabarly, 10 ans après la disparition en mer du grand navigateur, un véritable ode à la Bretagne, à la mer et aux marins.
Des livres à la radio, il n’y a qu’un pas puisque Yann Queffélec a été également chroniqueur pour l’émission de France 2 Pourquoi les manchots n’ont-ils pas froid aux pieds ?

Vivre une croisière dans Grand Nord au côté de Yann Queffélec et observer des ours dans un décor grandiose reste une expérience plus que unique !

Lire la suite…

16Jan. 2018

Suivi d’expé : les confins de l’Antarctique

© Philippe Chancel - Le Plancius en terre de Graham - Antarctique

Cette semaine, un groupe de voyageurs accompagné de Marie, notre responsable Croisière, a embarqué sur le Plancius sur les traces du commandant Charcot, le « Gentleman des pôles », qui fut le premier à hiverner au début du XXe siècle en Terre de Graham. Partis pour les confins de l’Antarctique, Marie nous fait suivre leur expédition en donnant des nouvelles quotidiennes.

Lire la suite…

01Déc. 2017

Claude Minaudo, à la barre du voilier Abitibi

Fils de la Méditerranée, Claude Minaudo navigue depuis une vingtaine d’années en grandes expéditions sur plusieurs mers et océans du monde à bord de belles unités. C’est en 2014, pour l’association 2050 Ice dream, que Claude reprend le voilier d’expédition Abitibi qu’il retrouve au Chili d’où il part pour un voyage de onze mois et quelques 25000 milles autour de l’Amérique du Sud et une transat via les Bermudes avec trois belles expéditions au passage, en Patagonie. C’est aussi dans ses mains, qu’après un tour du monde en plusieurs années, Abitibi entre à nouveau en Méditerranée, fin 2015. Claude Minaudo nous raconte :

Lire la suite…

28Nov. 2017

A la recherche des manchots empereurs

© Arjen Drost / Antarctique / Manchot Empereur

Une faune exceptionnelle, fourmille en Antarctique. En péninsule, les manchots jugulaires, papous et Adélie, marsouinent sous nos yeux ébahis.
Les 13 novembre, quelques uns de nos voyageurs, passionnés de manchot, s’envolaient pour une croisière, à bord d’un bateau d’expédition renforcé brise glace : l’Ortelius. Une croisière unique puisqu’il y a qu’une à l’année.
Une des particularités de ce périple, sont les deux hélicoptères, bien amarrés à bord, pour une expédition quelque peu différente.

Lire la suite…

13Avr. 2017

Antarctique : retour de croisière

De retour d’Antarctique, Aymeric, conseiller voyages chez Grand Nord Grand Large, revient pour nous sur cette expérience inédite à bord du Plancius.

Lire la suite…

27Mar. 2017

Connaissez-vous le «Spirit of Conrad» ?

© Spirit of Conrad

La naissance du voilier Spirit of Conrad

Spirit of Conrad a été construit en 1990 dans les chantiers britanniques de Devonport Yacht Ltd en Angleterre ; c’est le prototype des Challenge 67’ et également la petite sœur de Podorange, autre navire de la flotte de Grand Nord Grand Large.
Quinze de ces navires ont été construits et mis à l’eau entre 1990 en 1996. Initialement prévus pour des rallyes autour du monde, ils naviguent aujourd’hui principalement au charter dans différents endroits du monde.

Lire la suite…

14Mar. 2017

4 conseils avant d’embarquer pour une croisière en Antarctique

© Michel Gunther - croisière en Antarctique

Avant de vous envoler pour Ushuaia et embarquer sur un bateau d’expédition, tel que le Plancius, à destination de la péninsule Antarctique, voici quelques recommandations pour vous aider à préparer votre croisière :

Lire la suite…

02Mar. 2017

Petit lexique de la voile à l’usage des futurs équipiers

Navigation à la voile

Vous rêvez de prendre le large et de naviguer sur un beau voilier ? Au-delà des manœuvres techniques, les marins en herbe se doivent aussi de maîtriser le jargon à bord ! Pour parfaire votre initiation, voici quelques mots de vocabulaire maritime à connaître pour vous faire une place au sein de l’équipage et arriver à bon port.

 

Lire la suite…